BUSINESS BYTES

Faire entrer l’enseignement dans l’ère de l’information

  • Publié il y a 1 an
  • 3 min de lecture

L’éducation se modifie radicalement et l’apprentissage devient bien plus personnalisé, collaboratif et efficace que dans le passé. Les technologies de l’information et le flot rapide de données qu’elles permettent génèrent un nouveau modèle d’apprentissage. Moins lié à des cours magistraux en classes, il est plus ciblé, mieux adapté et plus souple.

Dans la pratique, cela implique qu’un éventail beaucoup plus large de préférences est proposé aux étudiants. Finis les temps d’attente pour qu’un ouvrage important soit ramené à la bibliothèque : il est en permanence disponible sur la bibliothèque électronique. La collaboration entre élèves est facilitée : une connexion Internet et une webcam suffisent. Il ne faut donc plus se trouver dans le même quartier de la ville, ni même du même côté de l’océan. Les étudiants utilisent même des applications mobiles, telles que WhatsApp, pour collaborer et étudier. Cela semble assurément très intéressant, mais la souplesse n’est pas le seul avantage offert par le modèle d’éducation numérisée de l’avenir.

Amélioration de la qualité

En supportant l’accès direct aux contenus pour les étudiants et les professeurs, la technologie joue un rôle central dans l’évolution des attentes des étudiants. Quant aux entreprises qui adoptent ce rythme accéléré de changements et les technologies nouvelles, elles constatent qu’elles peuvent offrir des niveaux plus élevés de services. Les technologies basées sur le nuage (cloud) et l’accès aux données en temps réel signifient que les professeurs ont un aperçu complet des étudiants et de leurs progrès. Plutôt que de se baser sur les indications souvent imprécises et simplistes issues des résultats d’examens annuels, les professeurs peuvent suivre les étudiants tout au long de leur parcours et détecter avec précision leurs points forts et leurs faiblesses, ainsi que la méthode qui se prête le mieux à leur apprentissage. Ils peuvent ainsi imaginer une approche individualisée pour assurer la formation de chaque étudiant et répondre sur mesure à ses besoins.

Optimisation des processus

La rationalisation de l’éducation sur le plan administratif peut ne pas sembler à la pointe de l’innovation, mais elle cependant cruciale pour les équipes de gestion, car elle permet aux établissements d’enseignement de rééquilibrer leurs dépenses. Le stockage et l’archivage, l’automatisation du travail, la production de formulaires, le respect des règlements et la communication avec les étudiants et les parents peuvent être facilités et rendus plus efficaces par le biais d’investissements technologiques adéquats. De plus, s’il peut s’avérer difficile de justifier de nouvelles dépenses à court terme, un solide retour sur investissement à long terme peut démontrer l’efficacité de l’adoption de solutions propres aux entreprises à des établissements d’enseignement, afin d’optimiser les processus administratifs de ceux-ci.

Mobilité des étudiants

L’adoption croissante de solutions mobiles, des données en continu et de la demande en faveur de la connectivité Internet pousse les établissements d’enseignement à moderniser et à mettre à niveaux leurs infrastructures IT. À l’échelon des processus opérationnels, cela doit se répercuter jusqu’à la gestion des étudiants, des admissions à la délivrance des diplômes.

Au niveau administratif, la gestion sécurisée et efficace des informations relatives aux étudiants améliore non seulement l’expérience de ceux-ci, mais également la facilité avec laquelle ils peuvent passer d’une faculté à l’autre, changer de filière d’études ou poursuivre celles-ci ailleurs. Quant aux technologies basées sur le nuage, elles leurs offrent une occasion sans précédent de dissocier leur apprentissage de leur présence en salle de cours et de collaborer avec leurs professeurs et entre eux par le biais de canaux tels que les medias sociaux. D’après une récente enquête d’IDC, 33 pour cent des responsables de l’éducation en Europe occidentale utilisent déjà les medias sociaux pour soutenir l’apprentissage dans leur établissement. Qui plus est, les Massive Open Online Courses (MOOC) promettent de fournir une éducation d’excellente qualité à quiconque dispose d’une connexion Internet, gratuitement dans de nombreux cas.

Alors que la réorientation de l’éducation se poursuit vers un enseignement à la demande de plus en plus collaboratif, les établissements d’enseignement devront réfléchir à la manière dont ils peuvent gérer des moyens plus souples et dynamiques de travailler avec des données.

Il est clair que la technologie jouera un rôle central dans l’avenir de l’éducation. Alors que les établissements d’enseignement cherchent à maximiser leurs avantages concurrentiels en attirant des étudiants étrangers, en communiquant avec les entreprises pour s’assurer des financements ou des parrainages et en demeurant en contact avec leurs anciens étudiants, la gestion des informations joue un rôle essentiel dans la préservation de l’excellence opérationnelle à une époque de plus en plus centrée sur la technologie. Il existe d’énormes possibilités pour améliorer l’efficacité dans de nombreux domaines du soutien académique et aux étudiants, tant par le biais de la rationalisation des fonctions administratives qu’en améliorant l’environnement d’apprentissage proprement dit. Les maîtres mots sont désormais : une meilleure éducation, une administration allégée et une expérience beaucoup plus enrichissante pour les étudiants.