ARTS GRAPHIQUES

Comment les bookstagrammers boostent-ils les ventes dans le domaine de l'impression ?

Découvrez pourquoi l'impression numérique de livres améliore les revenus des fournisseurs de services d'impression

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Le livre papier n'est pas en voie de disparition

Le secteur de l'impression numérique de livres atteindra un total de 100 milliards de pages en 2022. Découvrez ce nouveau chapitre prometteur.

Téléchargez le guide

A woman in a check shirt looks at her smartphone and a man wearing a hoodie and white earphones reads a book on a train

Qu'est-ce qu'un « bookstagrammer » ?

Il existe des blogueurs de mode, des « vloggers » de mode de vie et des « foodstagrammers ». Désormais, il existe également des « bookstagrammers » et des « BookTubers » ! Ces blogueurs spécialisés en littérature prennent d'assaut les plateformes de réseaux sociaux pour y déclarer leur amour pour les livres papier. Ce faisant, ils déclenchent une passion pour la lecture et contribuent à stimuler le secteur de l'édition européen en plein essor.

Les livres imprimés ont fait face à la concurrence acharnée des livres électroniques, des réseaux sociaux et des divertissements numériques en général. Mais après avoir lutté pour rester dans la course malgré d'autres moyens plus rapides et accessibles d'éditer et de consommer des contenus et surtout en dépit des restrictions en matière d'impression de livres à faible tirage, l'art de l'impression est aujourd'hui revalorisé par le monde numérique, grâce aux bookstagrammers et à leurs millions de fans.

Associant avec habilité édition de livres et supports numériques, ces leaders d'influence des réseaux sociaux magnifient la beauté des livres en les présentant sur des photos ou en partageant leur critique d'un roman sur un vlog. Ce mélange d'impression et de digital n'est pas là dans le seul but d'obtenir des vues ou des mentions J'aime. Autrefois en opposition avec l'édition de livres papier, la technologie numérique est désormais devenue l'un de ses catalyseurs. Pour les fournisseurs de services d'impression, l'impression numérique regorge d'opportunités pour ajouter une plus-value à leurs services existants, en offrir de nouveaux et attirer une nouvelle vague de clients.

Le renouveau de l'impression

Le site thebookseller.com a estimé que la valeur totale du marché européen de l'édition de livres atteint la somme incroyable de 36 à 38 milliards d'euros. Les récentes fluctuations de la livre britannique ont peut-être affecté les recettes des ventes totales pour les éditeurs. Pourtant, l'année dernière, les livres papier ont généré 1,7 milliard de livres sterling sur les 2 milliards de livres sterling des ventes de livres, et ce uniquement au Royaume-Uni.

Alors que les ventes de livres papier sont reparties à la hausse, la popularité des livres électroniques se stabilise, la phase d'effervescence face à ces nouveaux usages étant désormais terminée. Selon l'agence de renseignement sur les marchés Mintel, 54 % des livres achetés au cours des 12 derniers mois étaient imprimés, tandis que seulement 24 % étaient au format numérique. Mintel estime que les ventes issues de l'impression devraient continuer de progresser : l'agence prédit un bond de 25 % d'ici 2022, où les ventes devraient exploser pour atteindre 2,1 milliards de livres sterling. Cela contraste vivement avec les livres électroniques, dont les ventes actuelles suggèrent une future augmentation annuelle « insignifiante », à mesure que cet engouement commence à s'estomper.

Pourquoi les livres papier reviennent-ils en force ? Jen Campbell (@jenvcampbell), une bookstagrammeuse/booktubeuse, poète primée et auteur à succès, explique sa passion pour les livres papier :
« Les livres électroniques sont parfaits pour les déplacements, car ils permettent de gagner beaucoup de place. Par ailleurs, ils intègrent de superbes fonctionnalités d'agrandissement du texte pour ceux qui en ont besoin. Toutefois, dans un monde où nous passons déjà tellement de temps en ligne, les livres nous offrent un excellent moyen d'échapper aux écrans, et leur support papier en est une représentation tangible. »

« Beaucoup aiment prédire la « mort du livre », mais cela n'arrivera pas de sitôt. ».

Jen Campbell, poète, auteur et BookTubeuse
Image of a living room with a colourful bookcase across the back wall, two large table lamps on side tables and a two-seater silk sofa in the middle.

Un soutien précieux sur les réseaux sociaux

Les bookstagrammers et les booktubers utilisent les réseaux sociaux comme YouTube et Instagram pour partager les livres qu'ils aiment. Ce type de contenu sur le style de vie connait un immense engouement du public numérique d'aujourd'hui. La plupart des grands vloggers parviennent d'ailleurs à se hisser au rang de célébrité. Ce genre de contenu peut donc avoir un impact incroyable sur les secteurs qu'il soutient. « Les consommateurs regardent les chaînes BookTube pour obtenir des recommandations et savoir qui partage leurs goûts littéraires. Je crée des liens vers les livres que je recommande dans la zone Description de mes vidéos pour les personnes souhaitant les acheter. Grâce à ces liens, ceux qui consultent ma chaîne achètent entre 600 et 800 livres physiques par mois. Ces chiffres ne représentent qu'un petit pourcentage du nombre de livres achetés sur la base de mes recommandations, car beaucoup passent par des librairies ou recherchent les livres par eux-mêmes », explique Jennifer Campbell.

A man works at a laptop on a sofa in a living room and a woman sits on a stool surrounded by two piles of books, putting books into a bookcase.

Le succès des bookstagrammers et booktubers est en partie dû à son équilibre entre d'intéressantes critiques littéraires et de superbes images. Dans un monde numérique où tout repose sur l'esthétique en ligne, la moitié de la bataille est gagnée lorsque vos articles ont une belle présentation. L'art et l'habileté qui vont de pair avec l'impression de livres signifient que l'impression traditionnelle peut être visuellement renversante sur des plateformes numériques.

Le hashtag « #shelfie », actuellement en vogue, en est la preuve : la tendance chez les bookstagrammers est au partage de photos d'étagères remplies de livres. Cela apporte une énorme plus-value physique et émotionnelle aux livres papier. Contrairement au numérique, les livres papier sont des objets que l'on possède, qui peuvent être touchés et exposés.

Pour un bookstagrammer ou booktuber, à quoi ressemble l'avenir de l'impression en matière d'édition ?

Selon Jen, « Beaucoup aiment prédire la « mort du livre », mais cela n'arrivera pas de sitôt. ».

Découvrez comment les livres intelligents et la micro-édition stimulent la croissance de l'impression numérique de livres

Solutions connexes

Aller plus loin


Découvrez comment augmenter votre chiffre d'affaires grâce à l'impression numérique de livres


DISCUTEZ AVEC NOTRE ÉQUIPE
  • Canon
  • Entreprise
  • ...
  • Comment les bookstagrammers boostent-ils les ventes de livres ?