Sports photographer Dave Rogers stands next to rugby player Martin Johnson on the pitch.

PHOTOGRAPHIE SPORTIVE

Réussissez vos photos sportives grâce aux conseils d'un expert en photographie

Au cours de ses 40 années de carrière, Dave Rogers (photographe de Getty) a pris certaines des photos les plus emblématiques de l'histoire du rugby. Depuis la première Coupe du Monde de Rugby en 1987, il se tient au bord du terrain et cette année au Japon, il passera chaque jour aux côtés de l'équipe d'Angleterre. Voici les 10 principaux conseils et techniques de Dave pour améliorer la qualités de vos photos sportives, toutes disciplines confondues.

L'intérêt de Dave pour la photographie est né pendant son adolescence, au début des années 1970, lorsqu'il admirait les exploits de l'équipe anglaise de football des Wolverhampton Wanderers. Il se souvient avoir été intéressé non seulement par le jeu, mais aussi par ce qui se passait en dehors du terrain, notamment les photographes sur la ligne de touche.

Depuis sa première une pour un journal local, et grâce à un mélange de compétence, de détermination et d'un peu de chance, selon lui, Dave a gagné sa place au Temple de la renommée de la photographie sportive. Il a photographié le placage de l'anglais Mike Catt par le néozélandais Jonah Lomu pendant leur dispute lors de la Coupe du Monde de Rugby 1995 ; Nelson Mandela remettant le trophée de 1995 au capitaine des Springboks François Pienaar, unifiant l'Afrique du Sud après une longue période d'Apartheid ; le spectaculaire drop de Jonny Wilkinson lors des prolongations, qui a permis à l'Angleterre de gagner la Coupe du Monde de Rugby 2003, entre autres.

Sports photographer Dave Rogers holding a Canon camera.

La photo la plus marquante de Dave a été prise lors de la Coupe du Monde de Rugby de 2003. Elle montre le capitaine de l'équipe d'Angleterre Martin Johnson surplombant le photographe en tenant majestueusement le trophée en l'air, quelques instants après la victoire du tournoi de l'équipe. On peut presque l'entendre hurler de plaisir pendant que ses coéquipiers derrière lui et les supporters dans le stade célèbrent leur victoire. Dans les énormes mains du joueur de rugby, le trophée ressemble presque à un jouet qui scintille dans la lumière des projecteurs éclairant la scène.

Lorsque nous l'avons rencontré, Dave était en pleins préparatifs pour la Coupe du Monde de Rugby 2019 qui aura lieu au Japon, où il accompagnera l'équipe d'Angleterre. Pour ce faire, il devait organiser son itinéraire, préparer son matériel photo et obtenir l'autorisation d'utiliser des déclencheurs d'appareil photo à distance dans les stades. Outre trois boîtiers d'appareil photo professionnels, des objectifs, des trépieds et des monopodes, il nous a dit qu'il emporterait également des vêtements de pluie en prévision de la saison humide.

De plus, il réfléchissait déjà aux photos qu'il espérait prendre. Parmi les milliers de clichés qu'il compte réaliser au cours du tournoi, un lui tient particulièrement à cœur : « Ma photo de rêve serait celle de l'Angleterre soulevant à nouveau le trophée Webb Ellis, la Coupe du Monde ! »

Il partage ici ses conseils d'expert pour améliorer vos photographies sportives, quel que soit la discipline que vous immortalisez.

1. Connaissez votre sport sur le bout des doigts

« Le plus grand défi est de connaître son sport », dit Dave. « Apprenez les règles du jeu pour savoir ce que les joueurs essaient de faire. » Si vous n'êtes pas capable d'anticiper le prochain geste d'un joueur, vous aurez du mal à le suivre.

Chaque sport est différent. Comparé au rugby, « le football est un sport plus rapide à jouer et à photographier », explique-t-il. D'un autre côté, un match de rugby compte plus de joueurs et de personnes pouvant bloquer votre ligne de vue et apparaître dans le champ d'une bonne photo. Au football « il y a moins de joueurs sur le terrain, ce qui donne une meilleure visibilité. »

2. Achetez le meilleur équipement possible

À ses débuts, bien qu'il ne possédait pas d'appareil photo, Dave a obtenu une place au Conseil National britannique pour une formation de journaliste. Il a dû acheter ce qu'il pouvait se permettre à l'époque : un vieil appareil photo argentique 35mm. Il recommande aux débutants de privilégier « la facilité d'utilisation, la fiabilité et le rapport qualité-prix ». « Achetez tout simplement le meilleur appareil que vous pouvez vous offrir » dit-il, et méfiez-vous des fausses économies.

Si le matériel nécessaire pour une journée de prise de vue complet est trop intimidant ou inaccessible, optez pour un appareil photo compact ou bridge dont les caractéristiques répondent aux exigences de la photographie sportive. Le Canon PowerShot SX70 HS, le meilleur appareil photo de la gamme de bridges de Canon, possède un zoom optique 65x, peut effectuer des prises de vue à 10 images par seconde et dispose d'une mise au point automatique rapide et précise (AF) avec option AF continue pour vous aider à saisir l'instant décisif.

Cependant, pour profiter pleinement de la vaste sélection d'objectifs Canon, il est judicieux d'investir dans un appareil photo reflex comme le Canon EOS 80D pour la photographie sportive.

3. Choisissez un objectif solide

« L'objectif standard pour la photographie sportive est le Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM [et la nouvelle version encore plus légère de cet objectif, le Canon EF 400mm f/2.8L IS III USM], c'est un incontournable. J'utilise également beaucoup le Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM. Ils sont fiables et très résistants. Lorsque vous faites du sport, vous soumettez vos appareils photo des mouvements rapides, ce qui nécessite une solidité à toute épreuve.

« Si vous débutez, le 70-200mm est plus intéressant. Peu de gens utilisent un objectif 400 mm avant d'être expert. »

Pour obtenir un résultat équivalent avec un budget plus serré, vous pouvez envisager le Canon EF 70-300mm f/4-5.6 IS II USM ou le Canon EF-S 55-250mm f/4-5.6 IS STM. Les deux intègrent la technologie de stabilisation d'image (IS) éprouvée de Canon, qui permet de résoudre le problème liés au flou de bougé. Si vos mains tremblent, un élément à l'intérieur de l'objectif tremble également afin de compenser ce mouvement. Ainsi, même si vous photographiez à main levée plutôt qu'à l'aide d'un trépied, vos photos seront bien nettes.

Martin Johnson raises the trophy after England wins the 2003 Rugby World Cup. © Dave Rogers / Getty Images
Pris avec EOS-1D X
  • f/2.8
  • 1/640
  • 1000

4. Concentrez-vous sur l'action et non sur l'arrière-plan

« Optez pour une vitesse d'obturation élevée et pour une grande ouverture [valeur f peu élevée], car les arrière-plans peuvent être très confus et distrayants à cause des panneaux publicitaires, etc. N'oubliez pas que plus l'ouverture est grande, moins l'image sera nette. Floutez les arrière-plans chargés et essayez d'utiliser l'objectif à sa longueur focale maximale le plus longtemps possible. Choisissez une sensibilité ISO très faible pour pouvoir utiliser une vitesse d'obturation élevée avec une faible ouverture. »

Pour supprimer complètement l'arrière-plan, Dave recommande « d'aller un peu plus haut dans les gradins pour dominer le terrain. Si vous pouvez prendre la photo en plongée, vous obtiendrez un arrière-plan vert bien net. »

5. Placez-vous au soleil

Selon Dave, le temps idéal pour prendre des photos est un ciel « nuageux clair », car la lumière se répand encore plus sur tout le terrain et vous n'avez pas à régler les paramètres d'exposition aussi fréquemment. Si vous prenez des photos par une journée ensoleillée avec un fort contraste entre les zones ombragées et les zones ensoleillées, « placez-vous au soleil et photographiez le côté à l'ombre », dit-il. De cette façon, vous travaillerez en contre-jour. « Si vous êtes à l'ombre et que vous photographiez le côté ensoleillé, cela peut être difficile. Très souvent, vous obtiendrez seulement la silhouette d'un joueur sur un arrière-plan clair. Alors placez-vous toujours du côté ensoleillé. Ainsi, vous obtiendrez aussi de plus belles couleurs. »

C'est le plus simple lors de petits événements sportifs locaux, où les spectateurs sont libres de se lever et de marcher autour du parc ou du terrain. Vous pouvez alors vous déplacer jusqu'à trouver l'endroit parfait. Pour des évènements assis et payants, vous avez la possibilité de choisir votre place. Renseignez-vous sur la situation du lieu et sur le moment de la journée auquel a lieu l'événement pour choisir une place qui sera au soleil à ce moment-là. Pour vous aider, téléchargez une application de suivi du soleil pour photographes.

6. Cherchez la silhouette

Parfois, vous voudrez obtenir un effet de silhouette. Pour cela, baissez la sensibilité ISO, augmentez la vitesse d'obturation et fermez l'ouverture (utilisez une valeur f plus élevée). « Vous aurez besoin d'un arrière-plan lumineux » conseille Dave. « Sous-exposez le tout. Une silhouette peut être efficace si vous n'y recourez pas trop souvent. Sinon, cela devient cliché. »

7. Soyez créatif avec le flou

Une fois que vous avez pris un certain nombre de photos clés, vous pouvez laisser libre cours à votre créativité. Certains photographes de sport novices sont obsédés par l'idée de figer l'action, cependant, Dave recommande d'utiliser le flou pour mettre l'accent sur la vitesse. Pour ce faire, essayez de régler la vitesse d'obturation sur 1/15 s. Toutefois, il souligne qu'il faut « veiller à ne pas trop flouter l'image, car sinon on ne comprend plus ce que les sportifs sont en train de faire. Leurs visages doivent être le plus nets possible. »

L'utilisation du filé (en déplaçant votre appareil photo pour suivre une personne ou un véhicule en mouvement) permet de garder le sujet relativement net tout en floutant le reste, pour vraiment donner une impression de vitesse, notamment dans les sports avec un mouvement linéaire prévisible comme les courses hippiques, l'athlétisme ou les sports automobile.

8. Baissez-vous doucement

Pour ajouter un côté plus théâtral, Dave suggère de « baisser votre angle. Si vous vous baissez lorsqu'un joueur plonge vers vous, cela donne l'impression qu'il vole dans les airs. »

C'est la technique que Dave a utilisée pour prendre sa mémorable photo du capitaine de l'équipe d'Angleterre Martin Johnson tenant la Coupe du Monde de Rugby en 2003. En se plaçant à un niveau inférieur à Martin, la perspective obtenue accentue la taille et la force déjà impressionnantes du joueur.

Articles liés
Two cross-country skiers makes their way up a mountain in low sunlight.

ACTION

« Repoussez toujours vos limites pour vos photos »

Richard Walch, photographe de sports extrêmes, explique ce qui le pousse à faire des clichés de ski et de snowboard à couper le souffle.

Two young men dressed in black leap around on a rooftop between Turkish domes with stone lanterns on top.

ACTION

Comment photographier le parkour : les meilleurs conseils de Samo Vidic

L'Ambassadeur Canon vous fait découvrir comment transmettre l'excitation et le spectacle des sports d'action urbains.

Dave Rogers' kitbag containing two Canon DSLR bodies and a number of lenses.

9. Préparez-vous à toute éventualité

« Je prends deux appareils photo, voire même trois ces temps-ci, juste au cas où. S'il pleut, je les emballe le mieux possible. La plupart des gens ont des étuis rigides, mais je me contente d'un sac à dos. Je prends un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM, un Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM, deux boitiers d'appareil photo et deux petits objectifs zoom. J'emporte également trois ou quatre batteries de rechange, surtout lorsqu'il fait froid, car elles se déchargent plus rapidement. Prenez du matériel étanche et des cache-objectifs, ça vaut toujours le coup. Si vous n'en avez pas, emballez votre matériel dans un sac plastique. Cela vous permettra de faire des économies sur les réparations ».

Dave utilise le modèle haut de gamme Canon EOS-1D X Mark II, mais le Canon EOS 80D, plus abordable, possède un châssis en alliage de magnésium résistant à la poussière et à l'humidité, ce qui en fait un outil fiable dans toutes les situations. Il possède également un système de mise au point automatique avancé à 45 collimateurs sophistiqué et permet d'effectuer des prises de vue en continu rapides de 7 images par seconde avec suivi du sujet, ce qui en fait l'outil idéal pour les photos de sports rapides notamment.

10. Soyez patient et continuez à prendre des photos

En moyenne, Dave prend environ 2 000 clichés par match de rugby pour n'en retenir que quelques-uns dont il est vraiment satisfait. Ne vous découragez donc pas si vos premières photos ne sont pas aussi bonnes que vous l'espériez. « Le plus frustrant, c'est lorsque quelqu'un se tient devant vous et vous empêche de voir ce qui se passe devant, ou que vous ne pouvez pas courir pour prendre une photo car une personne vous bloque la vue », dit-il. Dave a dû supprimer beaucoup de ces images, mais continue à photographier en attendant que les occasions se présentent d'elles-mêmes. « Il y a beaucoup d'images gâchées, mais grâce aux appareils photo numériques actuels, on peut voir directement le résultat obtenu à l'arrière de l'écran. »

Lorsqu'on voit la photo idéale s'afficher à l'arrière de l'écran de l'appareil photo, on se dit que la persévérance finit par payer. Avec de la patience, de l'imagination et le bon matériel (l'appareil photo reflex Canon EOS 80D avec un objectif Canon EF 70-300mm f/4-5.6 IS II USM / Canon EF-S 55-250mm f/4-5.6 IS STM ou un appareil photo bridge Canon PowerShot SX70 HS étant nos principales recommandations) vous pouvez également prendre des photos sportives qui valent la peine d'être montrées !

Écrit par Matthew Bowen

Articles liés



La section Inspirez-vous est votre source principale d'astuces photo, des guides de l'acheteur et des interviews enrichissants : tout ce dont vous avez besoin pour trouver le meilleur appareil photo ou la meilleure imprimante, et pour donner vie à votre prochaine idée créative.

Voir tous les articles

Produits associés