ARTICLE

Comment profiter au maximum de son temps libre

Canon Ambassador Ilvy Njiokiktjien holding a Canon camera.
L'ambassadrice Canon Ilvy Njiokiktjien utilise le moindre temps de pause pour effectuer des tâches administratives, comme la mise à jour de ses archives, l'ajout de mots-clés à ses images et la traduction de ses légendes.

Même les photographes et vidéastes les plus prolifiques rencontrent parfois des périodes d'accalmie. Les temps morts peuvent se produit pour de nombreuses raisons : changements de plans, missions abandonnées, événements annulés, etc. Et dans ces situations, l'inactivité peut vous paraître frustrante.

La période actuelle peut être difficile, surtout si la photographie est votre principale source de revenus. Mais elle a aussi des côtés positifs. Le temps libre nous offre une occasion de nous adapter, de rattraper des retards sur certains aspects de notre travail négligés jusqu'à présent et de réfléchir à de futurs projets.

Des photographes et ambassadeurs Canon vous prodiguent quelques conseils sur la façon d'utiliser efficacement les périodes de calme pour développer vos compétences.

Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

1. Occupez-vous de vos tâches administratives

Lorsque vous êtes pris dans le tumulte quotidien du travail, tout en essayant de garder un peu de temps pour vos amis et votre famille, il est facile de négliger vos tâches administratives. Mais comme le souligne la photographe de beauté Tina Eisen, « les périodes de calme sont l'occasion de s'attaquer enfin à toute cette pile d'e-mails, de tâches de retouche et autres obligations que vous aviez remises à plus tard ».

Ces tâches de second plan peuvent rapidement s'accumuler pendant les périodes les plus chargées. Aussi, les temps d'arrêt sont l'occasion parfaite de vous acquitter de certaines d'entre elles. « J'essaie de mettre mes archives à jour, de traduire mes légendes du néerlandais vers l'anglais et d'ajouter des mots-clés à chaque image dans ces deux langues », déclare Ilvy Njiokiktjien, photojournaliste et ambassadrice Canon. « Ce sont toutes les tâches que je rechigne à faire en temps normal ! »

La photographe documentaire et ambassadrice Canon Mashid Mohadjerin est du même avis. « J'espère toujours trouver le temps de réorganiser mes archives, d'envoyer mes images et mes récits à mon agence et de mettre à jour mon site Web, mais ces périodes de temps libre se font rares ! »

Notez que le contenu audio est uniquement disponible en anglais.

A photobook open on a table.
Vous pouvez consacrer votre temps libre imprévu à l'exploration de nouvelles sources de revenus, comme la création d'un livre photo de haute qualité pour présenter votre travail ou le vendre à vos clients.

2. Cherchez de nouvelles sources de revenus

Pour être photographe professionnel, il ne suffit pas de prendre des photos et de les vendre. Quel que soit votre secteur de prédilection au sein de l'industrie, vous pouvez y trouver de nombreuses autres façons de rentabiliser votre activité, et ces accalmies représentent une bonne occasion de les découvrir.

Georgina Goodwin, photojournaliste et ambassadrice Canon, met à profit la période de pause engendrée par la crise de la Covid-19 pour élargir son offre de services pour ses clients. « Je partage mes connaissances en photographie en proposant des critiques et des formations sur diverses plateformes de photographie et d'art en ligne », indique-t-elle, en révélant qu'elle utilise elle-même des didacticiels pour développer ses compétences dans l'utilisation de programmes comme Lightroom.

« J'ai également trouvé une source modeste de revenus dans la vente de tirages en ligne, et en demandant à mes clients l'autorisation de republier certaines des photos que j'avais réalisées pour eux, ce qui me permet de percevoir des droits de licence. »

Tina a également mis à profit les opportunités que recèle l'apprentissage en ligne. « Grâce aux diffusions en direct, aux didacticiels et aux podcasts, nous pouvons partager nos idées créatives tout en donnant un peu de notre temps et en communiquant avec notre communauté de pairs », explique-t-elle.

Daniel Etter sitting in the sun outside his farmhouse.
Le photojournaliste Daniel Etter se détend au soleil. Pendant les périodes d'accalmie, il s'occupe des corvées dans sa ferme et décrit ce labeur comme une forme de méditation. © Daniel Etter
Daniel Etter's farmhouse surrounded by trees and rolling hills.
La vue depuis la ferme de Daniel. Le fait de photographier votre environnement est un excellent moyen de passer le temps pendant une période creuse, et peut aussi vous aider à développer de nouvelles idées de projets. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.2L USM à 1/1000 s, f/3,2 et ISO 100. © Daniel Etter

3. Découvrez de nouvelles inspirations

Il est toujours important de se ressourcer entre les périodes de pointe. C'est aussi l'occasion de trouver de nouvelles idées créatives pour les projets et les missions à venir. Sans la pression d'avoir à travailler sur votre projet en cours, vous avez tout loisir de faire jaillir de nouvelles idées.

« Je pense qu'il est essentiel de consacrer du temps à explorer les œuvres des personnes que vous admirez », déclare Georgina, pour qui il s'agit d'une grande source d'inspiration. « Plus vous réussirez à vous immerger, en toute quiétude, dans l'espace où vous voudriez être, plus vous serez apte à reproduire cette sensation et à la retrouver dans votre quotidien. »

Pour le photojournaliste et ambassadeur Canon Daniel Etter, les tâches pratiques qu'il effectue dans sa ferme sont propices à la réflexion. « Je fais beaucoup de jardinage : j'élague les arbres fruitiers, je plante des arbustes et des légumes, je coupe du bois. C'est une forme de méditation. Lorsque je me trouve ici, j'essaie de lire autant que possible, de trouver l'inspiration et de développer mes idées pour de futures histoires. »

A man leans over a desk and points at an image of a woman's face on a monitor. A Canon camera and lenses are also on the desk.

Administration de votre activité : 8 conseils pour les photographes

Les photographes et vidéastes émérites ne se contentent pas de prendre de superbes photos et vidéos. Ils doivent également faire preuve d'organisation. Voici nos 8 meilleurs conseils pour mieux gérer les tâches administratives.

4. Établissez et entretenez des relations professionnelles

Plusieurs des photographes que nous avons contactés s'accordent sur l'importance du contact avec d'autres professionnels du monde de la création. Les périodes d'accalmie sont l'occasion parfaite de se rapprocher d'anciens collègues et de nouer de nouveaux liens en contactant les photographes et les réalisateurs que vous admirez.

« En ce moment, j'apprécie tout particulièrement mes conversations avec mes collègues photographes du Royaume-Uni et du monde entier », confie Lottie Davies, photographe de voyage. « De nombreux groupes très intéressants sont apparus, ou sont passés en ligne. J'ai l'impression de participer à plus de conversations que jamais sur la photographie, les livres photo, la formation photographique et mes inspirations en général. »

Pour Ilvy, il est difficile de garder le contact avec les professionnels auprès desquels elle travaille régulièrement, en raison des contraintes liées à ses missions à l'international. Elle en apprécie d'autant plus les occasions de leur parler lorsqu'elles se présentent. « En règle générale, nous sommes éparpillés dans le monde, dans les différents lieux où nos projets nous mènent », explique-t-elle. « Pendant ces temps d'arrêt, j'essaie donc d'aller autant que possible à la rencontre de mes collègues, et de parler avec eux de la vie et du travail. »

Georgina Goodwin playing the piano with her baby daughter on her lap.
La photojournaliste Georgina Goodwin joue du piano avec sa fille à Nairobi, au Kenya, pendant la pandémie de Covid-19. Un temps libre imprévu est l'occasion idéale de faire une pause pour développer de nouvelles aptitudes ou pour renouer avec un vieux passe-temps. © Georgina Goodwin

5. Poursuivez vos autres passions

S'il est facile d'être consumé par son travail, il est important de se souvenir que la vie a bien des choses à offrir. Si votre travail a dû être mis en pause, il est peut-être temps pour vous de poursuivre vos autres passions et de vous ressourcer.

« J'essaie de faire au moins 20 minutes de natation ou de yoga tous les jours », révèle Georgina. « Pendant cette période de pause, je prends le temps de découvrir différentes cuisines, et je me remets au piano après l'avoir délaissé pendant 20 ans. Mais par-dessus tout, je profite d'instants précieux avec mon mari et mon nouveau-né. »

Surtout, il ne faut pas culpabiliser pendant ces temps d'arrêt. « Gardez à l'esprit que tous les jours ne sont pas dédiés à la productivité », rappelle Tina. « La période actuelle est le moment idéal pour se découvrir de nouveaux intérêts hors du travail ou simplement pour se détendre et se vider un peu l'esprit… Si vous n'avez pas envie de poursuivre vos objectifs de carrière tous les jours, ce n'est pas grave. »

Rédigé par Will Salmon


Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant