ARTICLE

Histoire des objectifs de la série L de Canon

Plus qu'un simple signe de qualité d'image professionnelle supérieure, la ligne rouge autour du barillet des objectifs de la série L de Canon est synonyme d'efforts démesurés, mais aussi de processus de conception et de fabrication révolutionnaires, notamment en ce qui concerne le verre. Comme en atteste la chronologie ci-dessous, le développement des objectifs de la série L de Canon a apporté son lot de nouveautés : premier élément en cristal artificiel de fluorine intégré dans un objectif, fabrication de lentilles asphériques haute précision, très grandes ouvertures, angles de vue hors pair, premier objectif à zoom ultra-puissant au monde et revêtements antireflet dont la structure est plus fine que la longueur d'onde de la lumière visible.

Christian Ziegler’s

Recevoir la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Si les performances, l'ergonomie, la robustesse et la qualité professionnelle des objectifs de la série L ne font plus aucun doute, ce n'est pas toujours le cas de la recherche, de la précision et de la passion stimulant le développement de la série L. Avec ces innovations, le but est « d'élargir les possibilités des photographes en faisant appel à la liberté de pensée, mais sans être limité par le bon sens ».

L'histoire des objectifs de la série L de Canon est fascinante à lire. Il est vrai que les optiques ne présentent plus aucun mystère scientifique. Toutefois, se dire que les objectifs ne peuvent plus évoluer serait une grave erreur.

Au contraire, tout s'accélère : les verriers développent de nouveaux matériaux toujours plus originaux, et de nouveaux processus de conception et de production sont développés, transformant ainsi les processus de fabrication des objectifs. Il s'agit d'une période passionnante pour les concepteurs d'objectifs et les photographes.


Dates clés de l'évolution de la série L de Canon

Canon FL-F 300mm f/5.6 lens

1969 : FL-F 300mm f/5.6

Premier objectif Canon fabriqué à base de fluorine

La fluorine présente d'excellentes propriétés pour les objectifs, notamment la suppression totale de toute aberration chromatique résiduelle et la possibilité de réduire la longueur totale de l'objectif. Son usage est très courant pour les super-téléobjectifs actuels de la série L de Canon. Toutefois, la fluorine naturelle comporte trop d'impuretés pour l'utiliser dans la fabrication des objectifs. En effet, il est impossible d'obtenir de grands cristaux. En 1969, Canon a développé une technologie pour créer artificiellement des cristaux purs, permettant ainsi la production du modèle FL-F 300mm f/5.6, le tout premier objectif fabriqué à base de fluorine, un téléobjectif ultra-compact révolutionnaire pour son époque.

Canon FD 14mm f/2.8L lens

1982 : FD 14mm f/2.8L

Ultra grand-angle généré par un outil de conception original

Les objectifs à ultra grand-angle requièrent des designs complexes et des techniques de fabrication sophistiquées. Le modèle FD 14mm f/2.8L a été développé à l'aide d'un outil de conception interne. Sa lentille asphérique élimine toute distorsion et en fait le plus grand objectif à focale fixe rectiligne de la gamme FD.

Canon EF 50mm f/1.0L USM lens

1989 : EF 50mm f/1.0L USM

Objectif standard offrant la plus grande ouverture au monde

Les objectifs à focale fixe et rapides n'ont rien d'une invention moderne. En 1989, cet objectif offrait la plus grande ouverture au monde pour un appareil photo reflex 35 mm. Doté d'une conception optique sophistiquée, il comprenait deux lentilles asphériques et quatre lentilles en verre à indice de réfraction élevé, garantissant ainsi un contraste élevé et une réduction des réverbérations même en cas de grande ouverture à f/1.0. Une structure d'objectif flottante était utilisée pour assurer une haute qualité d'image, même à de courtes distances de mise au point. Le moteur d'autofocus ultrasonique (USM) alliait haute vitesse, autofocus silencieux et correction manuelle à tout moment.

Canon EF 35-350mm f/3.5-5.6L USM lens

1993 : EF 35-350mm f/3.5-5.6L USM

Premier zoom 10x au monde

Il s'agissait du tout premier objectif à zoom 10x pour un reflex à objectif interchangeable. Il s'est avéré puissant et polyvalent pour la photographie dans le domaine sportif, où la vitesse et la maniabilité sont essentielles. Conçu avec une configuration de six groupes, cet objectif utilisait le cinquième groupe pour effectuer un zoom. Il obtenait aussi un rapport de zoom élevé et arborait un design compact. Ses deux lentilles UD (dispersion ultra-faible) permettaient de corriger les aberrations chromatiques et d'assurer une haute résolution et un contraste élevé. Il était également fourni avec un trépied facile à régler.

Canon EF 300mm f/4L IS USM lens

1997 : EF 300mm f/4L IS USM

Premier objectif de la série L avec stabilisateur d'image

La photographie à main levée avec un téléobjectif est toujours une activité périlleuse pour les photographes sportifs et naturalistes, notamment en raison du risque de flou de bougé. Toutefois, lorsque Canon a intégré son stabilisateur d'image pour la première fois sur un objectif professionnel, cela a apporté deux niveaux de correction du flou de bougé. La photographie à main levée est devenue possible dans des situations où un trépied aurait été auparavant nécessaire. De plus, les photographes bénéficiaient ainsi de plus de mobilité. Le stabilisateur d'image proposait deux modes : le mode 1 pour les objets immobiles et le mode 2 pour les prises de vues en mode filé/en mouvement. Les deux lentilles UD ont permis de supprimer les aberrations chromatiques, tandis que l'objectif a été développé pour assurer une haute résolution et un contraste élevé.

Canon EF 24mm f/1.4L II USM lens

2008 : EF 24mm f/1.4L II USM

Premier objectif au monde doté du traitement SWC (Subwavelength Structure Coating)

Les traitements d'objectifs font partie des technologies optiques les plus importantes, sans être pour autant les plus prestigieuses. Ils jouent un rôle primordial dans la suppression des images fantômes, des réverbérations et des pertes de contraste. Le traitement SWC adopté pour cet objectif disposait d'une structure plus fine que la longueur d'onde de la lumière visible. Une première. Cela a permis de réduire les réverbérations et les images fantômes générées par les grands angles d'incidence et que les traitements classiques ne pouvaient pas éradiquer. L'objectif EF 24mm f/1.4L était également doté de deux lentilles asphériques en verre moulé et de deux lentilles UD pour éliminer les aberrations. Le système SWC a été désigné comme étant l'une des technologies clés de Canon pour l'avenir.

Canon EF 100mm f/2.8L Macro IS USM lens

2009 : EF 100mm f/2.8L Macro IS USM

Premier stabilisateur d'image hybride au monde

La photographie macro pose des problèmes spécifiques aux stabilisateurs d'image car elle implique un deuxième type de mouvement de l'appareil photo en parallèle à la position de l'appareil photo. La solution reposait sur l'objectif EF 100mm f/2.8L Macro IS et sur l'utilisation, pour la toute première fois, d'un nouveau stabilisateur d'image hybride, conçu pour compenser le flou généré par ce décalage. En plus d'un capteur de flou de bougé angulaire classique, cet objectif comprenait un capteur d'accélération supplémentaire pour détecter tout mouvement parallèle au plan de l'image. Les données générées par les deux capteurs étaient utilisées pour stimuler l'unité de correction optiques à l'aide d'algorithmes spécialement développés à cet effet, et assuraient une meilleure correction du flou de bougé pour la photographie macro.

Canon EF 70-300mm f/4-5.6L IS USM lens

2010 : EF 70-300mm f/4-5.6L IS USM

Premier objectif EF avec traitement à la fluorine

Les éléments avant des téléobjectifs ont particulièrement tendance à accumuler poussière, humidité et graisse, d'une part en raison de leur ampleur et d'autre part à cause des environnements extérieurs difficiles dans lesquels ils sont généralement utilisés. Toutefois, le nouveau traitement à la fluorine de l'objectif EF 70-300mm f/4-5.6L IS USM a été conçu pour repousser la saleté, qui pourrait nuire à la qualité d'image, mais aussi pour nettoyer moins souvent l'objectif. Le traitement au fluorocarbone résiste à l'eau et à l'huile. Même si de la poussière adhère à la surface, il est plus facile de l'enlever. Le traitement à la fluorine permet également d'effacer facilement toute trace de doigt ou de graisse, par exemple, sans solvant.

Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM lens

2011 : EF 8-15mm f/4L Fisheye USM

Premier zoom fisheye circulaire et diagonal

Il existe deux types d'objectif fisheye : circulaire (qui crée une image circulaire dans le cadre) et diagonal (qui remplit l'ensemble du cadre avec une image rectangulaire). En règle générale, si vous voulez les deux types d'objectifs, vous devez acheter les deux. Toutefois, en 2011, Canon a lancé le premier objectif à offrir une image circulaire à 180 degrés et un champ visuel à 180 degrés en diagonal plein format, le tout dans un seul et même objectif. Les objectifs fisheye sont des outils spéciaux dont vous n'avez pas souvent besoin. Le fait de pouvoir transporter un seul objectif (au lieu de deux) offrant les deux types représente un avantage majeur. De plus, cet objectif est vraiment simple à utiliser car la couverture du cadre est liée au réglage du zoom. À la distance focale la plus longue, une image circulaire est créée, puis agrandie pour remplir le cadre car le réglage du zoom augmente. Un marqueur apparaît sur la bague de zoom pour indiquer le point où la vue remplit le cadre.

Canon EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x lens

2013 : EF 200-400mm f/4L IS USM Extender 1.4x

Premier super téléobjectif avec multiplicateur intégré

Les téléconvertisseurs, souvent appelés « multiplicateurs », sont très utilisés par les photographes sportifs et naturalistes pour étendre la portée de leurs téléobjectifs. Le gain en distance focale est compensé par la perte en ouverture maximale. Il est donc préférable d'utiliser un objectif disposant d'une large ouverture maximale. Avec son convertisseur 1.4x intégré, le modèle EF 200-400mm f/4L est le premier super téléobjectif à pousser ce raisonnement à l'extrême. Sa plage focale est ainsi étendue à 280-560 mm avec une ouverture maximale de f/5.6. En outre, il est également possible de l'utiliser avec un multiplicateur EF 1.4x III classique pour étendre la portée jusqu'à 780 mm, avec une ouverture de f/8, le tout en restant dans les limites d'autofocus des appareils photo tels que le modèle EOS-1D X II.

Canon EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM lens

2014 : EF 100-400mm f/4.5-5.6L IS II USM

Premier objectif à adopter le traitement ASC pour réduire encore davantage les reflets

Le traitement ASC (Air Sphere Coating) est un film contenant des bulles d'air et recouvrant la surface de l'objectif d'une fine couche. Ce traitement, étrange à première vue, permet de réduire considérablement les reflets et les images fantômes à des angles de lumière quasi perpendiculaires. Il s'adapte donc particulièrement aux téléobjectifs et à leurs angles de vues relativement étroits. L'objectif est également doté d'une lentille en fluorine et d'une lentille Super UD, mais aussi d'un stabilisateur d'image offrant quatre niveaux de correction du flou de bougé.

Canon EF 11-24mm f/4L USM lens

2015 : EF 11-24mm f/4L USM

Angle de vue le plus large au monde

Le modèle EF 11-24mm f/4L USM, l'un des objectifs ultra grand-angle les plus spectaculaires de Canon, dispose de l'angle de vue le plus large de tous les objectifs rectilignes (hors fisheye), y compris ceux à focale fixe. Il utilise certaines des technologies de fabrication et d'imagerie clés de Canon, notamment une lentille asphérique, des lentilles UD et Super-UD pour supprimer les aberrations chromatiques, ainsi que les traitements antireflet SWC et ASC.

Canon EF 35mm f/1.4L II USM lens

2015 : EF 35mm f/1.4L II USM

Premier objectif à utiliser la technologie BR

L'année 2015 a été marquée par le lancement d'un nouvel objectif. Le modèle EF 35mm f/1.4L II USM était le premier objectif à utiliser la technologie BR (Blue Spectrum Refractive Optics, optiques diffractives du spectre bleu) de Canon, composée d'un matériau alliant caractéristiques à faible indice de dispersion et forte réfraction de la lumière bleue (d'où le nom). Cela en fait la solution idéale pour corriger les aberrations chromatiques des objectifs offrant une grande ouverture. Cet objectif assure une qualité d'image élevée du centre au bord du cadre, ainsi que d'excellentes performances même en cas de grande ouverture, permettant ainsi l'association inhabituelle d'un grand angle de vue et d'une faible profondeur de champ pour créer un flou d'arrière-plan créatif.

L'évolution constante des technologies optiques ne consiste pas seulement à développer toujours plus d'objectifs, de distances focales et de plages focales, mais aussi à révolutionner la qualité d'image des types d'objectifs existants. Le modèle EF 35mm f/1.4L II USM en est le parfait exemple. Les objectifs à focale fixe offrant une grande ouverture existent depuis longtemps. Toutefois, la qualité d'image d'aujourd'hui, associée à la suppression des aberrations chromatiques, permet aux photographes d'utiliser des objectifs tels que le modèle EF 35mm f/1.4L II USM avec l'ouverture la plus large pour créer des effets visuels qui auraient été impossibles auparavant.

Rédigé par Emma-Lily Pendleton


Articles liés

Tout afficher