TECHNOLOGIE

Faire découvrir le ballet en réalité virtuelle à un nouveau public avec un objectif Dual Fisheye

Découvrez comment Clive Booth a utilisé l'objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE sur une caméra EOS R5 C pour filmer une représentation immersive du Lac des cygnes dans une réalité virtuelle époustouflante.
Mark Fensome, spécialiste marketing produit chez Canon Europe, et Clive Booth se tiennent derrière une caméra Canon EOS R5 C équipée d'un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE et filment une ballerine avec ses bras tendus.

Le projet de ballet en réalité virtuelle portait sur Regan Hutsell, étoile du Birmingham Royal Ballet, qui dit être ravie de pouvoir offrir aux gens un aperçu plus personnel et en coulisses de ce qu'implique le métier de danseuse dans un corps de ballet, notamment la façon dont la réalité virtuelle peut montrer aux spectateurs comment passer du studio à la scène.

Le ballet captive depuis longtemps le public par son mélange envoûtant de mouvements, de musique et de narration. Toutefois, les environnements théâtraux traditionnels peuvent être déconcertants ou inaccessibles pour de nombreuses personnes atteintes de troubles neurologiques. Mais imaginez si vous pouviez redéfinir la façon de vivre le ballet en exploitant la puissance de la réalité virtuelle ?

Clive Booth, qui réalise principalement des portraits et des photos de mode et de beauté à l'atmosphère si particulière, aime travailler dans l'univers artistique et est un passionné des derniers développements technologiques. Il s'est donc imposé comme le réalisateur idéal pour un ambitieux projet de réalité virtuelle avec l'objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE. Il souhaitait enregistrer une représentation immersive du Lac des cygnes pour la Freefall Dance Company, la société sœur du Birmingham Royal Ballet composée de danseurs atteints de troubles neurologiques, qui serait également présentée à un millier d'élèves dans six écoles. « L'idée était de rapprocher un public atteint de troubles neurologiques des danseurs », explique Clive. « Ce sont des jeunes gens et des adultes qui ne seraient habituellement pas en mesure d'assister à des spectacles en direct. »

Mark Fensome se tient derrière une Canon EOS R5 C équipée d'un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE dans les coulisses d'une scène avec des ballerines en arrière-plan.

En capturant la beauté et la richesse culturelle d'un ballet en réalité virtuelle, Clive souhaitait offrir une expérience inégalée aux spectateurs. « Je rêvais de pouvoir saisir l'essence de cet univers afin que les gens puissent s'y plonger et ce, de façon inédite », explique-t-il.

Clive Booth et Tom Rogers se tiennent de chaque côté d'une Canon EOS R5 C équipée d'un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE et règlent la configuration.

Clive a travaillé aux côtés de Tom Rogers (photo de droite), le directeur numérique artistique du Birmingham Royal Ballet. Tom dispose d'une expérience en tant que danseur et directeur, tandis que Clive, étranger à l'univers du ballet, a apporté son propre point de vue, en capturant des moments uniques et des scènes pour ajouter de la profondeur à la réalité virtuelle.

Collaboration pour concrétiser un projet

Clive avait déjà collaboré avec le Birmingham Royal Ballet, mais le lancement de l'objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE a ouvert la voie à de nouvelles possibilités en matière de réalité virtuelle et de récit immersif. Clive a ainsi pu mettre à profit ses décennies d'expérience sur une nouvelle technologie passionnante et créer quelque chose d'essentiel. « J'ai immédiatement réfléchi à ce que je pouvais bien faire avec cet objectif. »

Tom Rogers, le directeur numérique artistique du Birmingham Royal Ballet, a apporté une dimension précieuse à la collaboration créative. Danseur au sein de la compagnie depuis 18 ans, il a pu immédiatement identifier les possibilités créatives de filmer un spectacle en direct en réalité virtuelle.

« Clive et moi-même avons adopté l'idée d'un récit immersif », explique Tom. « C'est tout à fait logique parce que vous placez le public dans l'espace avec nous. Il se passe tellement de choses dans les coulisses. Par conséquent, la possibilité de mettre quelqu'un sur scène, avec nos danseurs dans les coulisses, offre au spectateur une perspective inégalée. C'est une expérience très émouvante. »

Canon a fourni à Clive l'objectif de réalité virtuelle Dual Fisheye, une Canon EOS R5 C, ainsi que les autres outils nécessaires de son SYSTÈME EOS VR pour réaliser l'une des prises de vue les plus difficiles à ce jour. « Comme dans toutes les grandes collaborations, nous avons obtenu au final une sorte d'amalgame de toutes nos contributions à cette histoire belle et pure », ajoute-t-il.

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Écran d'une caméra Canon EOS R5 montrant la forme d'onde d'une vidéo enregistrée avec un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE.

L'objectif Canon RF 5.2mm F2.8 DUAL FISHEYE a permis à Clive de capturer du contenu stéréoscopique époustouflant.

Logiciel EOS VR Utility de Canon ouvert sur deux écrans qu'un homme regarde.

Ce qui était autrefois un processus complexe d'alignement, de synchronisation et d'assemblage avec plusieurs appareils/systèmes de fichiers est désormais considérablement simplifié, grâce à la solution EOS VR Utility de Canon.

Se familiariser avec l'équipement

Comme de nombreux créateurs - et spectateurs - Clive débute dans l'univers de la réalité virtuelle. Avant de commencer le projet, il a passé six mois avec l'équipe produit de Canon pour découvrir ce qu'il était possible de faire, comment surmonter des problèmes tels que le cadrage des prises de vue afin que le réalisateur ne soit pas dans la scène et comment monter les fichiers obtenus.

Le logiciel EOS VR Utility de Canon a joué un rôle majeur dans ce processus. Il simplifie votre flux de travail en traitant automatiquement les fichiers vidéo RAW compatibles réalisés avec, par exemple, une Canon EOS R5 C. Une fois traités, vous pouvez effectuer des réglages de base, tels que la balance des blancs, la sensibilité ISO et la luminosité, avant d'exporter les fichiers dans différentes résolutions pour les monter. Le logiciel EOS VR Utility est « le ciment qui relie tous les éléments entre eux », ajoute Clive.

Apprendre à filmer en réalité virtuelle nécessite de comprendre comment l'œil et le cerveau perçoivent le mouvement. « À moins de 60 images par seconde (im./s), l'œil peut voir si le mouvement n'est pas fluide », explique Clive. « Mais au-delà de 60 im./s, nous pouvons tromper le cerveau en lui faisant croire que c'est la réalité. Canon m'a fourni la version mise à jour du logiciel EOS VR Utility, ce qui m'a permis de traiter les fichiers RAW capturés à 60 im./s sur ma Canon EOS R5 C et de créer les mouvements fluides et magnifiques des danseurs. »

L'environnement en basse lumière dans le théâtre a posé des difficultés spécifiques. Avec sa caméra EOS R5 C, Clive a utilisé les sensibilités ISO 800 et 3200 de base. Il a essayé de maintenir la sensibilité à ISO 800 au maximum, mais lorsqu'il a filmé en coulisses, il a dû parfois la pousser à ISO 3200. Cependant, la réduction du bruit exceptionnelle qu'offre la caméra, alliée à l'utilisation d'un plug-in dans Adobe Premiere Pro, ont considérablement réduit le bruit en post-production, ce qui a permis d'obtenir des prises de vue nettes avec une profondeur de champ maximale.

Clive affirme que l'EOS R5 C est sans aucun doute sa caméra de prédilection pour filmer du contenu en réalité virtuelle. « J'exploite chaque once de ce que la caméra peut faire », dit-il. « Peu de caméras sont capables de filmer au format Cinema RAW Light 8K 12 bits à 60 im./s pendant 50 minutes, sans interruption. Cette caméra est irréprochable.

« Avant que Canon ne lance l'objectif RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE, il m'aurait fallu utiliser deux caméras et deux objectifs ensemble pour obtenir les distances parfaites entre les optiques et créer du contenu en réalité virtuelle stéréoscopique », ajoute Clive. « Et c'est quelque chose que je n'aurais pas envisagé en tant que réalisateur. Mais désormais, nous pouvons le faire sur un seul objectif, une seule caméra et un seul fichier. Cela a grandement simplifié le processus de création de contenu vidéo et de récit immersif. Je pense que, pour la première fois, la réalité virtuelle est devenue accessible. »

Regan a dû s'y habituer et reconnaît avoir été obligée de revenir à l'essentiel et d'apprendre à adapter ses mouvements et le positionnement de ses mains pour la réalité virtuelle. « La différence la plus notable est que pour la réalité virtuelle, je pouvais utiliser des mouvements avant et arrière plutôt que latéraux, car elle permet de capturer un éventail plus large de mouvements », explique-t-elle. « En général, vous dansez en grands groupes, mais puisqu'il s'agissait de ma partie, j'ai dansé seule. Ainsi, pour que cela se traduise correctement, j'ai dû me rappeler d'utiliser la même profondeur de mouvement que celle habituellement utilisée pour un solo. »

Un homme sur un vélo grimpant une montagne enneigée, un casque de vélo dans la main et un casque de réalité virtuelle sur le visage

Réaliser des vidéos en réalité virtuelle 3D immersives

Découvrez comment le photographe et cinéaste de plein air Martin Bissig a associé son EOS R5 à l'objectif révolutionnaire RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE de Canon pour réaliser des séquences d'action immersives en réalité virtuelle.

Découvrez les coulisses du tournage du Lac des cygnes en réalité virtuelle :

RF 5.2mm F2.8L DUAL FISHEYE-BRB-Main Film-H264-EM.mp4

L'importance du son

Le son immersif était crucial pour que le récit fonctionne. Clive a dû « verrouiller » le son sur l'environnement. Il a donc utilisé un microphone ambisonique composé de quatre micros directionnels pour créer ce qu'il appelle une « bulle sonore ». « S'il y a, par exemple, un piano à queue ici, je peux l'entendre dans une oreille », explique-t-il. « Si je bouge la tête, je l'entends dans l'autre oreille. »

La bulle sonore [audio spatial] a enregistré les sons sur tous les côtés de la caméra, mais Regan a également été interviewée avec un microphone. Lorsque vous regardez le film avec un casque, vous pouvez voir Regan et entendre le son ambisonique, mais Clive a également capturé une voix off nette qu'il a pu superposer aux scènes pour poursuivre le récit.

Clive explique qu'un tournage en réalité virtuelle offre une simplicité libératrice, même si cela implique d'adopter de nouvelles plateformes technologiques avancées et de transférer des téraoctets de données. « Il suffit de disposer d'une caméra, d'un objectif, d'un trépied et d'un micro, en gros », ajoute-t-il. C'est très accessible. »

Mais pour Clive, l'aspect le plus agréable de ce projet était de disposer des outils pour inspirer la nouvelle génération. « À ce stade de ma carrière, il est très important que je travaille sur des projets utiles », explique-t-il. « Comme beaucoup de gens, je veux laisser quelque chose derrière moi et le fait de pouvoir amener des jeunes et des personnes atteintes de troubles neurologiques à découvrir le ballet est merveilleux. Mais pour aller plus loin, l'histoire porte sur les difficultés auxquelles une danseuse est confrontée, et la façon dont elle les surmonte. D'autres jeunes peuvent réfléchir à leur vie et aux défis auxquels ils sont confrontés et, espérons-le, apprendre de Regan. »

Jeff Meyer
  1. Adobe et Premiere Pro sont des marques déposées ou des marques commerciales d'Adobe aux États-Unis et/ou dans d'autres pays.

Articles liés

  • Un appareil photo Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L Dual Fisheye positionné sur une surface recouverte de mousse, entourée de feuilles d'automne.

    ACTUALITÉS PRODUITS

    Découvrez le Canon RF 5.2mm F2.8L Dual Fisheye

    Capturez le monde en réalité virtuelle grâce à cet objectif stéréoscopique révolutionnaire de la série L.

  • Un homme barbu est assis dans une grange entourée d'outils de tresse de paniers, regardant directement la caméra, dans un portrait réalisé avec une Canon EOS R5 C par Tom Barnes.

    KIT

    Photos et vidéos avec l'EOS R5 C

    Le photographe/réalisateur Tom Barnes nous explique pourquoi la caméra Canon EOS R5 C est un modèle hybride tout simplement exceptionnel.

  • Gros plan sur une personne réglant un objectif Canon RF 5.2mm F2.8L Dual Fisheye sur un appareil photo Canon EOS R5, dans une forêt.

    ARTICLE

    Cinq principales tendances de la diffusion

    Des solutions de production à distance révolutionnaires aux technologies immersives innovantes, de nombreuses tendances secouent le secteur de la diffusion.

  • Comment le format Cinema RAW Light révolutionne la réalisation de vidéos

    TECHNOLOGIE

    Le format Cinema RAW Light expliqué

    Découvrez comment le « négatif numérique » compact de Canon permet aux cinéastes d'obtenir des résultats créatifs impossibles à obtenir avec d'autres codecs.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires inspirantes et des actualités passionnantes de Canon Europe Pro