Visa pour l'Image 2020 passe au digital - Canon soutient la nouvelle génération de storytellers

Belgique, 31 août 2020 - Canon Europe collaborera avec Visa pour l'Image, l'un des plus grands festivals de photojournalisme au monde, pour la 31ème fois cette année, pendant la Semaine Pro du 29 août au 5 septembre 2020. Ce partenariat de dix ans souligne l'engagement de Canon en faveur du photojournalisme, des étudiants qui apprennent le métier aux professionnels qui en repoussent les limites. Une fois de plus, nous célébrons ce partenariat par des initiatives passionnantes, qu'il s'agisse de la bourse Canon pour les femmes photojournalistes, de la première bourse Canon pour la vidéo ou du programme Canon de développement des étudiants. Cette année, certaines expositions se dérouleront comme d'habitude à Perpignan, en France, tandis que d'autres activités, notamment des conférences, des cérémonies de remise de prix, des revues de portfolios, des projections et des présentations, se dérouleront virtuellement en raison de la distance sociale.

L'avenir du storytelling visuel

2020 est l'année de la quatrième édition du programme de développement des étudiants Canon - un programme spécialement conçu pour ceux qui souhaitent faire carrière dans le monde de la photographie et du photojournalisme. Le programme se déroulera du 1er au 5 septembre et se déroulera pour la première fois sous forme numérique. Canon accueillera plus de 220 étudiants en photographie d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique pour un programme d'enseignement intensif. Cette initiative est conçue pour améliorer les compétences des étudiants et accélérer leur carrière en leur faisant rencontrer certains des meilleurs professionnels du monde de la photographie par le biais de webinaires et de revues de portfolio. Cette année, 24 photographes professionnels, dont des ambassadeurs du Canon tels que Muhammed Muheisen, Aïda Muluneh et Magnus Wennman et des rédacteurs en chef, examineront les portfolios des étudiants. Les rédacteurs en chef et conservateurs de photos participants sont Sarah Leen, Kathy Ryan, Monica Allende, Nicolas Jimenez, Olivier Laurent, Whitney Richardson, Lekgetho Makola, Ekow Eshun et Bonnie Briant. Les étudiants participants sélectionneront également des images de leur portfolio pour les inclure dans un livre qui sera publié dans une édition exclusive plus tard cette année.

Un avenir inspirant

À partir du 1er septembre, le programme Canon de développement des étudiants accueillera une série de conférences inspirantes - organisées sous forme numérique - par des professionnels de renommée mondiale. La première conférence sera donnée par Jason Eskenazi, ancien membre du Guggenheim Fellow, et portera sur le thème "Revisiter les Américains". Parmi les autres orateurs figurent le fondateur de Visa pour l'Image, Jean-François Leroy, Gaia Tripoli du New York Times, le légendaire photographe Sebastião Salgado et l'un des photographes et cinéastes de musique et de portrait les plus influents au monde - Anton Corbijn. Une table ronde réunit toutes les principales voix pour aborder les défis auxquels sont confrontés les photographes et les journalistes issus de minorités, en mettant en évidence les priorités pour un changement positif et des initiatives durables pour encourager, nourrir et continuer à soutenir les talents.

La bourse pour les femmes photojournalistes

Cette année est la 20e édition du Prix du photo-journalisme féminin, présenté par Canon et Visa pour l'Image, qui récompense une femme photographe pour sa contribution au photojournalisme. Cette année, la photographe turque Sabiha Çimen reçoit une bourse de 8 000 euros en reconnaissance de son projet Hafiz : Guardiens du Coran. Le projet s'intéresse à une tradition vieille de 1 500 ans selon laquelle les musulmans qui apprennent le Coran par coeur peuvent porter le titre de "Hafiz" - et aux jeunes filles de 8 à 17 ans qui vont dans les écoles coraniques pour réciter les 6 236 versets du livre saint de l'Islam et les apprendre par coeur afin de devenir des Hafizas.

Anush Babajanyan, lauréate de la bourse Canon de l'année dernière pour les femmes photojournalistes et membre de l'agence photo VII, présentera son projet "A Troubled Home", à la fois au Couvent des Minimes à Perpignan (photos imprimées par Canon) et en ligne. Ce projet se concentre sur les familles nombreuses du Caucase du Sud, où le gouvernement a stimulé la croissance de la population d'origine arménienne. Anush se trouvait dans cette région lorsque la violente guerre des Quatre Jours de Marche y a éclaté en 2016 et elle voulait enquêter sur les raisons de l'augmentation du nombre de familles dans cette région.

La bourse vidéo de Canon

Visa pour l'Image 2020 est également le podium de la première édition du Canon Video Grant. Le premier à bénéficier de cette bourse est le photographe et cinéaste franco-suisse Michaël Zumstein. Ce journaliste d'investigation passe son temps à réaliser des commandes pour la presse française et internationale, mais aussi des projets personnels. Michaël reçoit une bourse de 8 000 euros et emprunte une caméra vidéo Canon et deux objectifs Cine pour réaliser un court documentaire intitulé Bangui la coquette, qui examine l'organisation de la République centrafricaine Miss. La version finale du documentaire sera projetée lors du festival 2021.

Exposition : La pandémie

Un ouvrage collectif intitulé The Pandemic (La pandémie) montrera des images de photographes du monde entier qui ont documenté la plus grande pandémie mondiale de notre temps - COVID-19. Cette exposition collective présente une photographie du reportage puissant et intime de Fabio Bucciarelli pour le New York Times. Elle se déroule au Couvent des Minimes à Perpignan et en ligne - facilement accessible via le Canon Digital Lounge.

Pour en savoir plus sur la relation entre Canon et Visa pour I'Image, consultez le site
https://fr.canon.be/pro/events/visa-pour-l-image/

Les utilisateurs accrédités peuvent accéder au Canon Digital Lounge via le site Visa pour l'image : www.visapourlimage.com