KIT

Les appareils photo et les objectifs Canon les plus performants pour la photographie d'architecture

Le photographe spécialisé dans l'architecture Fernando Guerra apporte une perspective unique à son art. Dans cet article, il explique comment les appareils photo dotés du système EOS R, associés à des objectifs RF et à bascule et décentrement, l'aident à refléter son interprétation des bâtiments et de leurs occupants de façon créative et innovante.
Deux silhouettes montent un escalier en colimaçon au centre d'une grande salle blanche.

Le photographe portugais Fernando Guerra aime capturer des images carrées, qu'il crée généralement à partir de deux prises de vue sur l'appareil photo, une avec son objectif à bascule et décentrement orienté vers le haut et l'autre avec l'objectif orienté vers le bas. Il combine ensuite les deux images en post-production. « L'effet obtenu est totalement différent d'une photo verticale classique, car le grand-angle permet d'avoir l'impression d'être à l'intérieur de la maison ou de faire partie de la scène », explique-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon TS-E 17mm f/4L à 1/4 s, f/7,1 et ISO400. © Fernando Guerra

En incluant des personnes de façon innovante dans ses images d'architecture, l'ambassadeur Canon et photographe d'architecture renommé dans le monde entier, Fernando Guerra, est connu pour donner vie aux espaces. « Je souhaite donner vie à l'architecture. Photographier une maison non meublée ou inhabitée ne m'intéresse pas vraiment. J'aime investir une maison dès le matin et prendre des photos des enfants qui se préparent à aller à l'école, observer le rythme habituel du foyer. Personne avant moi n'a intégré cette notion d'histoire aux photos. C'est l'histoire des gens qui vivent là qui m'anime, » précise-t-il.

Alors, quels sont les meilleurs objectifs et appareils photo Canon pour la photographie d'architecture ? Et concernant les objectifs utilisés pour les photos d'architecture, dans quelle mesure les objectifs à bascule et décentrement (tilt-shift) Canon permettent-ils de réaliser des prises de vue de bâtiments ?

Dans cet article, Fernando partage les appareils photo et objectifs essentiels à son travail, tandis que Mike Burnhill et John Maurice, spécialistes produit chez Canon Europe et experts de la technologie des objectifs, expliquent pourquoi les choix de Fernando sont particulièrement adaptés à la photographie d'architecture.

Fernando adopte une approche minimaliste : son équipement se compose uniquement de deux objectifs fiables et d'un appareil photo hybride plein format, ses options préférées pour les prises de vue d'architecture. « Plus je prends de photos, plus je limite l'équipement que j'emporte, » confie-t-il. « Tout repose sur le matériel. Les nouveaux modèles d'appareil photo comme le Canon EOS R5 me permettent également de prendre de meilleures photos. »

Auparavant, Fernando utilisait le Canon EOS 5DS R et l'a remplacé par le système EOS R hybride, grâce auquel il peut utiliser ses objectifs de base de la gamme Canon TS-E, ainsi que les objectifs RF hybrides plein format.

Un technicien portant des gants blancs nettoie le capteur d'un appareil Canon.

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des évènements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

En effectuant une mise au point manuelle, Fernando travaille uniquement avec la profondeur de champ pour créer des images qui se superposent, avec mise au point sur l'intégralité de la scène, plutôt que d'utiliser des petites ouvertures et un effet bokeh. Il utilise habituellement une ouverture d'environ f/8 pour rechercher une netteté totale de 1 m à l'infini. Pour ses prises de vue quotidiennes, il voyage léger et compte sur les objectifs Canon TS-E 17mm f/4L et Canon TS-E 24mm f/3.5L II, qui sont fixés à deux boîtiers Canon EOS R5 à l'aide de bagues d'adaptation monture EF-EOS R. Il utilise cet équipement pour la plus grande partie de son travail, en bénéficiant d'une polyvalence accrue grâce à son utilisation des différents modes de recadrage intégrés à l'appareil photo.

Lisez la suite afin de découvrir le meilleur équipement Canon pour la photographie d'architecture, des objectifs à grand-angle afin de capturer un champ visuel large aux objectifs permettant de saisir les moindres détails d'une ville et les personnes derrière les bâtiments.

Les meilleurs appareils photo Canon pour la photographie d'architecture

Une femme portant un maillot de bain et un bonnet de bain bleus trempe ses pieds dans une piscine qui reflète la lumière à travers les lattes du mur derrière elle pendant qu'un petit chien regarde la scène.

« La fonctionnalité qui m'intéressait le plus était la stabilisation », explique Fernando à propos de sa décision d'acheter le Canon EOS R5 pour compléter son équipement. « Tout mon travail se concentre sur les personnes, car elles donnent un sens aux structures architecturales que je prends en photo. Désormais, je peux me passer d'un trépied et suivre facilement l'action tout en réagissant plus rapidement, à la manière d'un photojournaliste. » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II à 1/100 s, f/8 et ISO400. © Fernando Guerra

Le meilleur appareil photo polyvalent pour l'architecture : le Canon EOS R5

« Le Canon EOS R5 est tout simplement l'appareil photo idéal pour moi », s'enthousiasme Fernando. « Sa taille est parfaite, il dispose d'une bonne mémoire tampon, d'un déclenchement silencieux et d'un écran tactile que j'adore. Je ne regarde jamais dans le viseur, pas une seule fois. Lorsque je prends des photos à l'intérieur d'un bâtiment, où même souvent en extérieur, je place l'appareil photo généralement assez bas afin de faciliter l'utilisation de l'écran orientable. Je suis désormais simplement habitué à toujours travailler de cette manière.

« La stabilisation de l'EOS R5 est également un outil très pratique. Je peux m'abaisser, poser l'appareil photo sur mes genoux et configurer une vitesse d'obturation plus longue afin de rendre floues les personnes qui marchent devant le bâtiment, tandis que ce dernier reste net.

Appareil photo Canon EOS R5.

Canon EOS R5

Les performances sans compromis de l'EOS R5 vont révolutionner votre façon de photographier et de filmer.

« Le mode de recadrage de l'EOS R5 vous permet également de bénéficier de deux objectifs en un », poursuit Fernando. « Par exemple, lorsqu'un objectif 17mm est fixé à votre boîtier, vous pouvez passer à la vue d'un objectif 28mm d'une simple pression sur un bouton. De la même manière, si vous avez fixé un objectif 24mm, vous obtiendrez un objectif 38mm. Je n'ai pas besoin de la résolution de 45 millions de pixels de l'appareil photo pour créer des images de cette qualité, mais plutôt de l'option de recadrage intégrée, et personne ne s'est jamais plaint de la taille de mes fichiers. »

« L'EOS R5 est particulièrement performant en basse lumière et il offre une haute résolution lorsque vous en avez besoin. Il s'agit donc d'un appareil photo hybride idéal pour la photographie d'architecture », ajoute John. La plage dynamique a été améliorée par rapport au modèle haute résolution précédent, le Canon EOS 5DS R. Des améliorations ont également été apportées à différents éléments d'utilisation, par exemple l'écran orientable, qui n'était pas présent sur l'EOS 5DS R. »

Une silhouette est appuyée contre un mur, les lattes d'un toit en bois créent des motifs lumineux en dessous.

Fernando a commencé à prendre des photos à l'aide de l'écran tactile orientable après avoir acheté son Canon EOS R, il ne peut désormais plus s'en passer et a délaissé le viseur. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif Cano TS-E17mm f/4L à 1/160 s, f/8 et ISO200. © Fernando Guerra

Le meilleur boîtier léger pour l'architecture : le Canon EOS R

Fernando a commencé à utiliser le Canon EOS R lors de sa transition vers un équipement hybride. Il s'agit d'une bonne option d'appareil photo pour la photographie d'architecture. « J'ai adopté le Canon EOS R dès sa sortie, car je pouvais en tirer de nombreux avantages », explique-t-il. « Il est compact tout en étant doté d'un mode silencieux et d'un écran inclinable que j'adore. Si je me rends dans un lieu afin de prendre des photos pour un architecte, je souhaite passer inaperçu. Avec un EOS R sur chaque épaule, je peux être quasiment invisible, et cela est également valable pour mes deux boîtiers EOS R5.

L'appareil photo Canon EOS R.

Canon EOS R

Capteur plein format de 30,3 millions de pixels offrant un niveau de détail impressionnant, des performances ISO exceptionnelles et un autofocus CMOS Dual Pixel.

« L'écran orientable me permet de réaliser des photos instantanément. En outre, l'écran tactile peut également être utilisé comme obturateur, il est facile de placer l'appareil dans des positions auxquelles je n'aurais pas pu accéder avant, notamment contre un mur ou de l'autre côté d'une barrière. L'écran inclinable est vraiment utile pour quelqu'un qui prend des photos tous les jours. Lorsque vous passez votre temps dans les aéroports, il est très pratique de voyager partout avec peu d'équipements. L'EOS R a simplifié mon quotidien. »

Mike confirme : « Si vous réalisez des prises de vue en contre-plongée, l'écran orientable vous permet de ne pas avoir à vous agenouiller. Vous pouvez aussi tenir l'appareil au-dessus de votre tête et incliner l'écran vers le bas, afin de prendre la photo du bâtiment à des angles différents de la hauteur du regard. Ces petits détails peuvent véritablement faire la différence dans la manière dont vous interagissez avec un appareil photo et un sujet. Grâce à la bague d'adaptation monture avec filtre insérable EF-EOS R du Canon EOS R, vous pouvez également ajouter des filtres derrière l'objectif. Vous pouvez ajouter un filtre à densité neutre ou polarisant à tous vos objectifs, changer d'objectif et conserver le filtre dans la même position. »

Les meilleurs objectifs Canon pour la photographie d'architecture

Une silhouette debout sur un balcon aux lignes courbées surplombant la ville.

L'objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II permet d'effectuer les mouvements de bascule et de décentrement de manière indépendante. Cela signifie que la perspective et la profondeur de champ peuvent être contrôlées séparément, ce qui augmente considérablement la flexibilité de l'objectif. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark II (remplacé par le modèle Canon EOS 5D Mark IV) équipé d'un objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II à 0,3 s, f/7,1 et ISO100. © Fernando Guerra

Une silhouette allongée sur une chaise, avec un cheval et un paysage en arrière-plan.

Lorsque Fernando passe une journée en séance photo dans une maison, il n'est pas rare qu'il prenne entre 4000 et 7000 photos. « On pense peut-être que la photographie d'architecture est assez peu rythmée, mais ce n'est pas le cas », explique-t-il. « Même si les bâtiments sont statiques, ils sont animés par la vie qui les entoure. Il est donc nécessaire de se déplacer rapidement pour la capturer. Je n'ai pas vraiment besoin des 20 im./s de l'EOS R5. En revanche, sa bonne mémoire tampon m'est très utile car je ne peux pas me permettre d'attendre que l'appareil photo écrive les fichiers » Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II à 1/160 s, f/10 et ISO200. © Fernando Guerra

Le meilleur objectif polyvalent de photographie d'architecture : le Canon TS-E 24mm f/3.5L II

« Mieux vaut systématiquement commencer à prendre des photos d'architecture avec l'objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II », selon Fernando. « Même si vous ne pouvez pas faire rentrer l'ensemble du bâtiment dans le cadre d'un coup, cela permet de s'entraîner. Lorsque vous essayez de résoudre des problèmes et souhaitez véritablement apprendre la photographie d'architecture, l'objectif 24 mm est parfaitement adapté. Il est également plus sûr pour les débutants qu'un objectif à grand-angle susceptible de provoquer une distorsion. Lorsque j'ai besoin de cette distance focale, le 24 mm est idéal, car la distorsion est quasiment nulle. »

Canon TS-E 24mm f/3.5L II

Le TS-E 24 mm f/3.5L II a été conçu pour offrir une qualité d'image exceptionnelle jusqu'aux bords du cadre. Rotation indépendante des mécanismes de décentrement et de bascule pour une liberté de création maximale.

« Le Canon TS-E 24mm f/3.5L II est un objectif TS-E hautes performances, adapté à une utilisation quotidienne », explique Mike. « Il offre un grand-angle, une qualité exceptionnelle ainsi qu'un large éventail de mouvements. Vous pouvez donc décentrer l'objectif vers le haut pour éviter les erreurs de parallaxe ou l'incliner afin d'augmenter la profondeur de champ.

« Ces objectifs sont dotés de verre hautes performances à dispersion ultra-faible (UD), afin d'éliminer les aberrations chromatiques. C'est important dans la photographie d'architecture, car les bâtiments disposent bien souvent d'angles saillants avec le ciel en arrière-plan, et c'est là que vous obtiendrez cette frange chromatique. Le traitement SWC offre d'excellentes performances pour empêcher les reflets et les images fantômes sur l'image. Par ailleurs, les lentilles asphériques en verre moulé à grand diamètre améliorent la netteté de l'image. »

Un escalier jaune à l'extérieur d'un bâtiment devant un ciel bleu.

John souligne que la grande monture RF du Canon EOS R5 est un avantage majeur lors de la photographie d'architecture avec un objectif à bascule et décentrement tel que le TS-E 17mm f/4L. « Le cercle d'image est particulièrement grand sur un objectif à bascule et décentrement, ce qui signifie que le stabilisateur intégré à l'appareil photo est en mesure de déplacer le capteur à un angle plus approprié afin de corriger les tremblements », explique-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon TS-E 17mm f/4L à 1/4 s, f/6,3 et ISO100. © Fernando Guerra

Le meilleur objectif à grand-angle spécialisé de Canon : le Canon TS-E 17mm f/4L

« Lorsque vous réalisez des prises de vue d'architecture, vous souhaitez bien sûr intégrer la totalité de votre sujet dans votre cliché, mais ne disposez généralement que de peu d'espace, car vous êtes dans la rue face à un immense bâtiment, » explique Fernando. « Lorsque le Canon TS-E 17mm f/4L a été lancé, il a complètement bouleversé ma vie. J'ai pu tout d'un coup photographier un gratte-ciel en un cliché, ce qui était impossible avant si vous ne reculiez pas de 300 m. Je pense qu'il a également révolutionné la photographie d'architecture, car le 17 mm, équipé de l'objectif Canon TS-E 24mm f/3.5L II, est essentiel à cette discipline.

L'objectif Canon TS-E 17mm f/4L.

Canon TS-E 17mm f/4L

Idéal pour la photographie d'architecture, l'objectif TS-E 17mm f/4L offre une vue nette à faible distorsion d'un bord à l'autre, ainsi qu'une rotation indépendante des mécanismes de décentrement et de bascule.

« La seule règle en matière de photographie d'architecture consiste à respecter les lignes verticales. Un objectif à grand-angle permet de modifier aisément les proportions d'un bâtiment. Mais si je me considère comme un messager, je ne peux pas créer un bâtiment différent de celui que je suis censé prendre en photo. Grâce aux objectifs TS-E, vous pouvez utiliser les fonctions de bascule et de décentrement. Je dois véritablement décentrer l'objectif vers le haut afin qu'il reste droit par rapport au bâtiment et peux alors intégrer ce dernier au cadre. »

« Le Canon TS-E 17mm f/4L offre le champ visuel le plus grand de tous les objectifs à bascule et décentrement du marché. Il est donc idéal pour capturer des intérieurs ou de grands bâtiments, notamment si vous souhaitez intégrer la totalité de votre sujet dans la photo », explique Mike. « Il offre également très peu de distorsion pour un objectif à grand-angle. La photographie d'architecture doit être esthétique, intéressante et extrêmement précise. Vous ne souhaitez pas que les bâtiments soient inclinés ou modifier la géométrie de l'architecte, simplement parce que l'objectif produit un résultat plus satisfaisant. De nombreux objectifs à grand-angle offrent une courbure et l'impression d'obtenir davantage d'espace. C'est un objectif indispensable, car, lorsqu'il est utilisé par des professionnels, il présente le bâtiment en respectant le souhait de l'architecte. »

Une silhouette debout dans une grande structure géométrique grise.

Le Canon TS-E 17mm f/4L offre le champ visuel le plus grand de tous les objectifs à bascule et décentrement du marché », précise Mike. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon TS-E 17mm f/4L à 1/20 sec, f/10 et ISO200. © Fernando Guerra

Une silhouette à vélo devant une structure géométrique grise.

« Je ne suis pas fasciné par les bâtiments, mais par les personnes, les histoires et les caractères », raconte Fernando. Photo prise avec un Canon EOS 5DS R équipé d'un objectif Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO à 1/125 s, f/8 et ISO200. © Fernando Guerra

Meilleur objectif pour la photographie de personnes et de bâtiments : le Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO

« Le Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO est un objectif idéal pour les portraits », explique Fernando. « Sur le terrain, il se peut que je doive photographier une personne à l'intérieur d'une maison, ou bien tout à coup, prendre un portrait de l'architecte. Cet objectif est exceptionnel pour cela, bien que je sois plus susceptible d'avoir l'objectif plus compact Canon RF 50mm F1.8 STM avec moi en ce moment. Si j'utilise les modes de recadrage, il me suffit d'appuyer sur un bouton pour obtenir un objectif 80mm très performant. En tant qu'architecte, il est facile de dire que j'adore l'architecture. Mais ce n'est pas la raison pour laquelle j'ai choisi cette discipline. J'adore photographier les personnes dans leur environnement. »

Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO

Cet objectif compact spécial de 50mm à bascule et décentrement offre une fonction de contrôle de la perspective pour garantir des clichés de paysages et de monuments d'une parfaite netteté.

Mike précise : « L'un de nos nouveaux objectifs, le Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO offre un éventail bien plus large de mouvements que les objectifs à grand-angle, sans oublier la distance focale. Ce qu'il y a d'impressionnant concernant les objectifs à bascule et décentrement (tilt-shift) Canon, c'est la fonctionnalité de rotation qui permet de modifier beaucoup plus facilement la façon dont vous utilisez l'objectif. Si vous souhaitez photographier un grand bâtiment en y intégrant un chemin permettant d'y accéder, grâce à cet objectif, vous pourrez augmenter la profondeur de champ en l'inclinant et optimiser la netteté en le décentrant pour intégrer l'ensemble du bâtiment dans le cadre. Les autres objectifs à bascule et décentrement (tilt-shift) du marché ne permettent de réaliser qu'un seul de ces mouvements.

« Plus l'ouverture de l'objectif est réduite, plus l'image s'adoucit à mesure que vous augmentez la profondeur de champ. L'utilisation d'un objectif TS-E permet d'incliner les optiques vers un angle afin d'obtenir une image plus nette, au premier plan comme à l'arrière-plan, en déplaçant les optiques vers un angle similaire au paysage qui se trouve devant vous. Il n'est donc pas nécessaire de limiter l'ouverture de l'objectif au minimum pour que tous les détails apparaissent nettement. La netteté optimale repose sur la plage d'ouverture au centre de l'objectif. Vous pouvez donc utiliser l'ouverture la plus précise tout en obtenant une profondeur de champ maximale, et augmentez, de ce fait, la résolution de votre image. »

Le meilleur accessoire pour objectif pour les photographes d'architecture : la bague d'adaptation monture Canon avec filtre insérable EF-EOS R

Fernando utilise la bague d'adaptation monture Canon avec filtre insérable EF-EOS R pour fixer ses objectifs TS-E à monture EF sur la monture RF de son Canon EOS R5. Il explique : « Je ne veux surtout pas que Canon propose un objectif TS avec monture RF native, car les filtres insérables dans la bague d'adaptation monture représentent une solution exceptionnelle pour tous les photographes d'architecture ! »

« Je me sers d'un filtre polarisant tous les jours de l'année et j'utilise souvent un filtre ND lors de prises de vue de bâtiments dans des rues très fréquentées. Si je ne souhaite pas que les personnes ou la circulation soient présentes dans mon cliché, je peux utiliser une exposition supérieure à une minute afin que les voitures et les personnes en mouvement disparaissent. »

Comme précisé par John, la bague d'adaptation monture avec filtre insérable EF-EOS R est particulièrement utile en ce qui concerne les objectifs pour lesquels il est compliqué de fixer des filtres à l'avant. « Par exemple, l'objectif Canon TS-E 17mm f/4L n'est pas doté d'une surface plane à l'avant. Vous auriez donc besoin d'un système de filtre sur mesure pour contourner ce problème. La conception du filtre insérable signifie également que les problèmes de vignettage courants lors de l'utilisation d'un filtre à l'avant d'un objectif à grand-angle ou ultra-grand angle sont éliminés. »

Bague d'adaptation monture Canon avec filtre insérable EF-EOS R

La bague d'adaptation avec filtre insérable EF-EOS R reprend la fonctionnalité de la bague d'adaptation EF-EOS R tout en vous permettant d'utiliser des filtres insérables, pour ne plus avoir à positionner les filtres à l'avant de l'objectif, ce qui est particulièrement utile pour les grands angles munis d'une grande lentille frontale.
Plusieurs bâtiments avec des fenêtres en relief pris en photo lors d'une journée ensoleillée.

« Cet objectif est très pratique car il est tellement petit que je peux l'emporter partout avec moi », ajoute Fernando au sujet du Canon RF 50mm F1.8 STM. Avec de nouvelles optiques et un moteur STM très silencieux, cet objectif moderne et polyvalent vous permet de faire passer vos photos au niveau supérieur. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à 1/6000 s, f/1,8 et ISO100.

Le meilleur objectif combinant les portraits et les détails architecturaux : le Canon RF 50mm F1.8 STM

Fernando a ajouté un objectif Canon RF 50mm F1.8 STM à son équipement, il l'utilise souvent en remplacement de son Canon TS-E 50mm f/2.8L MACRO. « Parfois, j'ai besoin de capturer des portraits d'architectes ou des détails à l'intérieur de maisons et je préfère le faire à main levée. Une ouverture de f/1,8 offre davantage d'options et me permet de créer des compositions très différentes de ce que je pourrais obtenir avec des objectifs 17mm ou 24mm. Si j'ai besoin d'un portrait, je passe tout simplement au mode de recadrage du Canon EOS R5 afin d'obtenir une vue plus ou moins équivalente à un objectif 80mm. Ce qui est parfait pour moi », ajoute-t-il.

Canon RF 50mm F1.8 STM

L'objectif RF 50mm F1.8 STM est petit, léger et abordable avec une grande ouverture de f/1,8. Il est idéal pour travailler en basse lumière et obtenir des profondeurs de champ créatives.

« L'objectif 50mm f/1.8 est souvent le premier objectif à focale fixe créatif des photographes amateurs. » « La version EF est très abordable et l'ouverture maximale de f/1,8 est très intéressante sur le plan créatif, car elle est idéale pour obtenir des flous d'arrière-plan tout en étant très performante en basse lumière. L'objectif Canon RF 50mm F1.8 STM présente également ces caractéristiques, mais avec une meilleure qualité et une taille compacte. Il est très pratique et bien qu'il soit peu encombrant, il s'agit d'un outil réellement puissant. »

Autres objectifs RF Canon envisageables

L'intérieur rustique d'un bar chaleureux meublé de canapés, de tables en bois et chaises dans des tons marron, jaune et vert, décoré de lampes et de plantes vertes.

L'objectif à focale fixe à grand-angle Canon RF 24mm F1.8 MACRO IS STM offre une ouverture maximale rapide de f/1,8, la stabilisation d'image et des capacités de mise au point macro. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 24mm F1.8 MACRO IS STM à 24mm, 4 s, f/5,6 et ISO100.

Un plafond travaillé composé de panneaux circulaires et de vitraux colorés pris en contre-plongée.

Le Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM est un objectif zoom à ultra-grand-angle avancé équipé d'un stabilisateur d'image à 5,5 vitesses permettant de prendre des photos de paysage et d'architecture sans trépied. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM à 15mm, 1/6 s, f/8 et ISO100.

Les meilleures options pour photographier des bâtiments avec un petit budget

Alors que les objectifs TS-E sont les meilleurs pour la photographie d'architecture, certains objectifs à grand-angle et ultra-grand-angle de la gamme RF vous permettront de capturer des scènes d'intérieur et urbaines avec un budget plus réduit. « Prenons l'objectif Canon RF 24mm F1.8 MACRO IS STM », indique John. « Il s'agit d'une option compacte et légère pour les personnes qui aiment le rendu d'une distance focale de 24mm. Il est intéressant de disposer de la macro sur un objectif à grand-angle, car cela vous permet de vous rapprocher de votre sujet ou d'un détail et de le présenter en contexte. Vous pouvez maintenant vous procurer un ensemble d'objectifs RF à focale fixe aux distances focales de base (24mm, 35mm, 50mm et 85mm). Ils présentent tous un format et un poids similaires et sont équipés de fonctionnalités macro et de stabilisation d'image, tout en offrant une qualité supérieure à leurs équivalents de la gamme EF.

« De nombreux photographes apprécient les zooms à ultra-grand-angle, car ils offrent une grande flexibilité lors des prises de vue d'architecture, d'intérieur et d'évènements. Le Canon RF 15-30mm F4.5-6.3 IS STM constitue une option avancée et abordable de ce type d'objectif. Son ouverture maximale peut toutefois être insuffisante, mais les photos d'architecture et de paysage sont souvent capturées en f/8. Si vous utilisez un objectif f/4 ou f/2,8, vous ne pourrez pas bénéficier souvent de l'ensemble des capacités de cet équipement.

« Si vous souhaitez vous procurer un objectif à ultra-grand-angle plus lumineux, l'objectif compact Canon RF 16mm F2.8 STM est la solution idéale », poursuit John. « Les avis sont partagés au sujet de cette distance focale, car certaines personnes trouvent que le rendu est étrange en dessous de 24mm, mais c'est une question de goût. »

Deux enfants se relaxent dans une pièce élégante où une piscine intérieure est encastrée dans le sol en bois, avec un superbe paysage de campagne derrière une baie vitrée.

En plus de ses objectifs Canon à bascule et décentrement pour la photographie d'architecture, Fernando apprécie la polyvalence de l'objectif zoom abordable RF 24-240mm F4-6.3 IS USM, qu'il a utilisé pour prendre cette photo d'une piscine intérieure. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM à 24mm, 1/125 s, f/14 et ISO160. © Fernando Guerra

Une silhouette accroupie sous un toit en lattes de bois, qui projette des lignes d'ombre et de lumière sur le mur et le sol.

« Grâce à l'option de recadrage des prises de vue de l'EOS R5, je peux passer à un objectif de presque 400m en appuyant sur un bouton », explique Fernando au sujet de son EOS R5 associé à l'objectif Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM. Photo prise avec un Canon EOS R5 équipé d'un objectif Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM à 80mm, 1/80 s, f/18 et ISO320. © Fernando Guerra

Fernando utilise également régulièrement l'objectif polyvalent Canon RF 24-240mm F4-6.3 IS USM. « Bien qu'il s'agisse d'un objectif zoom amateur, j'aime beaucoup l'utiliser pour les prises de vue de détails de bâtiments ou de scènes distantes », explique-t-il.

Pour finir, Fernando recommande son objectif favori pour la photographie urbaine, à laquelle il s'exerce depuis ses 16 ans. « Je suis connu pour intégrer la rue, pas uniquement les bâtiments, afin de donner de la vie et du sens à mes photos. Intégrer des personnes à l'architecture m'a également permis d'innover dans le domaine des photos d'architecture. Lorsque je suis dans la rue, je ne souhaite pas être au centre de l'attention. Le Canon RF 35mm F1.8 MACRO IS STM est un petit objectif très pratique, que vous pouvez fixer sur un boîtier pour l'emporter avec vous la nuit. Vous pouvez faire de la photographie de rue tout en vous concentrant sur les bâtiments. »

« Le Canon RF 35mm F1.8 MACRO IS STM offre une qualité d'image exceptionnelle pour l'un de nos objectifs d'entrée de gamme destinés au système EOS R », explique Mike. « Il offre des fonctions macro, une ouverture rapide et un stabilisateur d'image dans un format plus petit que les mêmes types d'objectifs pour reflex. Il est très compact et léger et donc aussi discret à transporter qu'un carnet tout en permettant de capturer des détails. Vous pouvez travailler en silence lorsque vous souhaitez intégrer des sujets dans le cadre sans les perturber pendant qu'ils interagissent avec les bâtiments et l'architecture. »

Les appareils photo Canon dotés du système EOS R offrent aux photographes d'architecture toute la liberté dont ils besoin pour capturer la conception et la structure des bâtiments à l'aide de nouveaux moyens créatifs. De son capteur haute résolution aux options de recadrage intégrées à l'appareil photo en passant par un stabilisateur d'image intégré et un écran tactile orientable, il existe de nombreuses raisons pratiques de passer à un équipement tel que le Canon EOS R5.

La monture RF et les bagues d'adaptation de la monture offrent une flexibilité à toute épreuve. « Bien que nous ne proposons pas d'objectifs RF à bascule et décentrement, les fonctionnalités grand-angle ont été améliorées dans la gamme RF », précise John. « La conception de la monture RF facilite le développement d'objectifs à grand-angle et ultra-grand-angle de qualité supérieure. Ainsi, davantage d'options sont disponibles lorsqu'il s'agit de choisir son équipement pour la photographie d'architecture. »

Rédigé par Lucy Fulford and Marcus Hawkins


Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro