ARTICLE

Cinq leçons que les photojournalistes peuvent apprendre d'un photographe de mariage

L'ambassadeur Canon Fabio Mirulla partage les techniques innovantes du flash Speedlite qu'il utilise et révèle comment elles peuvent vous aider à améliorer vos reportages.
Une image en noir et blanc d'un homme en smoking en train de manger une cuillerée de gâteau, avec les ombres sur le mur derrière lui révélant davantage la scène, indiquant clairement que quelqu'un d'autre tient la cuillère.

L'ambassadeur Canon et photographe de reportage et de mariage Fabio Mirulla utilise beaucoup le flash dans son travail et pense que cela pourrait également être bénéfique pour la photographie documentaire. « Un flash est très utile pour la photographie », explique-t-il. « J'utilise deux flashs Canon Speedlite 600EX-RT, mais je passe au Canon Speedlite EL-1, qui semble parfait pour mon travail. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L II USM, du flash Canon Speedlite 600EX-RT (désormais remplacé par le Canon Speedlite 600EX II-RT) et du transmetteur Speedlite Canon ST-E3-RT (désormais remplacé par le transmetteur Speedlite Canon ST-E3-RT (version 2)) à 1/125 s, f/2 et ISO 3200. © Fabio Mirulla

De nombreuses personnes pensent que flash et photojournalisme ne font pas bon ménage. Après tout, le flash peut être envahissant, et la préparation requise pour des configurations de flash déporté plus douces peut être problématique pour les photojournalistes qui réagissent à des évènements qui se déroulent rapidement. De plus, beaucoup pensent qu'il n'y a pas de place pour la subjectivité dans les reportages d'actualité, et l'utilisation créative du flash risque de perturber l'authenticité d'une scène.

Cependant, tout le monde n'est pas de cet avis. « On nous dit toujours que flash et reportage ne font pas bon ménage », déclare l'ambassadeur Canon italien Fabio Mirulla, dont la photographie de mariage capture la cérémonie d'une manière naturelle et photojournalistique. « Mais nous sommes souvent confrontés à des situations où le fait d'avoir un bon Speedlite dans son sac peut vous sauver la mise ou vous aider à produire quelque chose de créatif sans interférer avec ce qui se passe devant vous. »

Ici, Fabio énumère cinq techniques de reportage de mariage utilisant un flash qui, selon lui, peuvent également s'appliquer au photojournalisme et à la photographie documentaire.
Une image en noir et blanc d'une femme vêtue d'une robe isolée devant l'obscurité totale, avec neuf bras tendus dans le cadre.

Il n'est pas toujours possible de prédire où un flash déporté sera nécessaire ou d'installer des supports d'éclairage portables dans le feu de l'action. Mais le flash monté sur l'appareil photo peut également être utilisé pour épurer un cadre. Pour cette image, Fabio a utilisé un flash Canon Speedlite 600EX-RT monté sur un appareil photo pour isoler son sujet et les mains qui l'entourent, les exposant eux seuls et laissant l'arrière-plan noir. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM et d'un flash Canon Speedlite 600EX-RT à 1/200 s, f/2,2 et ISO 4000. © Fabio Mirulla

Une femme portant une tenue d'Asie du Sud au milieu d'une foule de femmes qui tendent la main vers elle et étalent de la peinture jaune sur son visage.

Fabio est récemment passé au Canon EOS R5 et au Canon EOS R6. « Les appareils photo Canon ont une colorimétrie différente des autres appareils », ajoute-t-il. « Ils sont pratiques à utiliser et me permettent de travailler à des sensibilités ISO élevées sans bruit majeur. En combinant l'appareil photo avec les bons objectifs professionnels, j'obtiens des vitesses de mise au point plus élevées, et des images plus propres et plus nettes. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM, d'un flash Canon Speedlite 600EX-RT et d'un transmetteur Speedlite Canon ST-E3-RT à 1/200 s, f/2 et ISO 3200. © Fabio Mirulla

1. Nettoyer une scène chaotique

Dans des situations où beaucoup de monde est présent, un photojournaliste peut utiliser le flash pour attirer l'attention sur un seul sujet important, en soulignant l'essentiel sans supprimer complètement le contexte.

« Très souvent, de nombreux éléments dominent et perturbent une scène, rendant difficile la mise en avant d'un seul sujet », commence Fabio. « Utiliser un flash me permet de "nettoyer" une image en n'accordant d'importance qu'à ce qui m'intéresse. C'est une bonne technique lors de tout grand événement, surtout lorsque vous avez une foule de personnes, mais un seul sujet, par exemple lors d'un concert, d'une pièce de théâtre ou d'une conférence. »

En déclenchant un flash directement sur un seul sujet au sein d'une foule, généralement une mariée ou un marié, Fabio isole le sujet du chaos environnant. Dans les situations avec des couleurs vives, il applique un gel coloré qui contraste avec les tons ambiants dominants, afin d'accentuer l'isolement. Il préfère positionner un seul Canon Speedlite 600EX-RT à distance, à peu près perpendiculairement à son sujet, en utilisant un zoom étroit, d'environ 70 mm, pour canaliser la lumière avec précision. « Cela permet un effet tridimensionnel, en évitant d'aplatir le sujet en utilisant un flash frontal », précise-t-il.

« La puissance du flash doit être suffisante pour éclairer le sujet et annuler les autres lumières extérieures », ajoute-t-il. « J'utilise le flash manuel, car la mesure du flash TTL pourrait être induite en erreur par d'autres sources lumineuses. »
Il est pratiquement impossible de localiser à l'avance l'emplacement idéal du flash sur une piste de danse lors d'un mariage, et diriger ses sujets vers un Speedlite serait contraire au principe de Fabio qui consiste à prendre des clichés sur lesquels les gens sont naturels. Pour cette raison, il travaille généralement avec un assistant qui se déplace partout où cela est nécessaire, flash en main.

Pour les photojournalistes travaillant en solo, certaines situations peuvent vous permettre de placer rapidement un pied d'éclairage portable avec un Speedlite à côté de votre sujet. Lorsque ce n'est pas une option, un effet de nettoyage similaire peut être créé à l'aide du flash monté sur l'appareil photo, bien que l'utilisation d'un flash frontal risque d'aplatir l'image.

« C'est la technique la plus simple pour créer des images où le sujet est isolé de son environnement », explique Fabio. « Le flash reste fixé sur l'appareil photo, dirigé directement vers le sujet. Une lumière frontale frappe fortement et directement le sujet, n'exposant que lui. »

« Généralement, dans ces situations, j'utilise le flash automatiquement pour la puissance et le zoom. Je monte le Speedlite sur mon appareil photo : mon flash et mon point de prise de vue sont à égale distance de mon sujet, ce qui signifie que la mesure TTL peut parfaitement calibrer la puissance pour mon exposition. »

Si nécessaire, Fabio définit des vitesses supplémentaires pour la puissance du flash afin d'atténuer toute lumière ambiante et de laisser l'arrière-plan sous-exposé. « Évidemment, un arrière-plan foncé aide beaucoup », admet-il.
Possédez-vous un équipement Canon ?

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).
Une jeune mariée et son époux à l'arrière d'un van Volkswagen bleu, roulant le long d'une route de campagne au coucher du soleil.

Cette image a été prise à partir d'une fenêtre de voiture en mouvement. « Le flash est à l'intérieur du van, pointé vers le toit blanc, qui a agi comme un diffuseur réfléchissant », explique Fabio. « La puissance était faible, pour ne pas déranger le conducteur. » Il a utilisé une exposition de 1/50 seconde pour créer un flou et une sensation de mouvement autour du véhicule ; le flash a figé ce qui se passait à l'intérieur. Un obturateur plus lent aurait flouté excessivement tout en déséquilibrant son exposition », précise-t-il. « Je voulais que la scène plus large soit sous-exposée, en donnant la priorité aux zones lumineuses avant l'environnement immédiat et les phares. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 35mm f/1.4L II USM, d'un flash Canon Speedlite 600EX-RT et d'un transmetteur Speedlite Canon ST-E3-RT à 1/50 s, f/4 et ISO 640. © Fabio Mirulla

2. Exposer les espaces confinés

Fabio déploie le flash dans des espaces confinés pour mettre en évidence des parties précises d'un cadre dans un contexte plus large et souvent délibérément sous-exposé. Tous les photojournalistes ne sont pas constamment au cœur de l'action, et des techniques créatives telles que celle-ci peuvent aider à ajouter de l'intérêt aux images du quotidien telles que les portraits pour des interviews et autres.

« Pour le photojournalisme, vous pouvez utiliser cette technique lorsque vous disposez d'un petit espace et que vous devez vous concentrer uniquement dessus : par exemple, lorsque vous photographiez un sujet dans une cabine téléphonique la nuit », explique Fabio. « Vous pouvez également l'utiliser lorsque vous avez deux situations différentes : par exemple lorsque vous avez deux pièces dans votre champ de vision, mais que vous ne souhaitez illuminer qu'une seule pièce. »

L'utilisation du flash dans des espaces restreints concentre une énorme quantité de lumière dans une très petite zone, c'est pourquoi Fabio utilise un diffuseur, même lorsque la puissance du flash est faible, pour adoucir la lumière et éviter de surexposer les zones lumineuses. « Dans les petits espaces, vous n'avez pas besoin d'une puissance de flash élevée », explique-t-il. « Je préfère un zoom flash aux alentours de 35 mm pour assurer un éclairage large et homogène. »

« J'utilise le mode Visée par l'écran pour avoir une idée de l'exposition de mon arrière-plan et de l'éclairage ambiant », précise Fabio. « Je prends également trois ou quatre clichés d'essai au préalable, pour m'assurer d'avoir une exposition parfaite. »
Une image en noir et blanc d'une mariée dans un escalier regardant vers le haut l'air surpris. Des ombres sur le mur à côté d'elle montrent un groupe de femmes essayant d'attraper un bouquet lancé.

« J'utilise un espace épuré, comme un peintre - je veux remplir l'espace », explique Fabio. « Pour cette image, j'ai déporté le flash que j'ai placé derrière un groupe de femmes désireuses d'attraper le bouquet. La puissance du flash a été réglée à 1/2 avec un zoom d'environ 24 mm. J'avais besoin de beaucoup de lumière sur une grande surface. » Photo prise avec un Canon EOS 6D (désormais remplacé par le Canon EOS 6D Mark II) équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM, d'un flash Canon Speedlite 600EX II-RT et du transmetteur Speedlite Canon ST-E3-RT à 1/100 s, f/1,8 et ISO 3200. © Fabio Mirulla

3. Incorporer des ombres supplémentaires

En plus de leurs nombreuses applications créatives, les ombres peuvent être utiles pour intégrer des éléments hors champ dans le cadre. Dans des situations où le public est hors champ, comme lors de conférences de presse ou d'interviews, cette technique peut vous permettre de raconter une histoire plus profonde qu'une seule image ne le permettrait autrement.
Lors des mariages, Fabio positionne un Speedlite déclenché à distance derrière une personne ou un groupe situé juste hors champ, avec une grande surface blanche ou unie en arrière-plan de l'image. « Le but de cette technique est simple : créer des ombres sur le mur. Pour éviter d'avoir ma propre ombre sur la scène, je me place derrière le flash pour prendre les photos », explique-t-il. Il déclenche son Speedlite à haute puissance, 1/2 ou plus, avec un zoom large de 24 mm, assurant une couverture large et uniforme du flash pour maximiser les ombres fortes sur toute la surface de l'arrière-plan.

Lors de la création d'ombres de sujets déjà dans le champ, généralement à des fins esthétiques ou de composition, Fabio diminuera la puissance du flash à 1/64. « J'utilise le flash ici uniquement pour créer une ombre, et non pas pour exposer un sujet, car souvent dans ces situations j'ai une bonne lumière. »

Cette technique est extrêmement accessible aux photojournalistes, estime Fabio, même à ceux qui travaillent en solo ou qui n'ont pas le temps de se préparer. Alors que le flash doit frapper les sujets sous un angle par rapport à l'appareil photo pour créer des ombres visibles, le Speedlite n'a pas du tout besoin d'être placé très loin. Fabio positionne souvent un Speedlite sous le boîtier de son appareil photo pour projeter des ombres vers le haut, ou vers sa gauche ou sa droite pour les projeter à plat. Le flash ne doit pas non plus être éloigné de l'appareil photo. « Parfois, je réfléchis la lumière sur un mur ou un plafond comme un panneau réflecteur », explique-t-il.

Immortaliser une action rapide avec le flash Speedlite EL-1

Le photographe de sports extrêmes Dave Mackison nous raconte la première séance de photographie professionnelle menée avec ce flash professionnel léger et puissant de Canon.
Un homme ouvrant joyeusement une bouteille de champagne en direction de la mariée, le liquide projeté dans les airs illuminé par un flash, à côté du mot LOVE écrit en lettres géantes au néon rouge.

Lors de la prise de vue de nuit, Fabio utilise souvent une configuration de flash à éclairage transversal, en plaçant un Speedlite à la fois derrière et devant ses sujets. Cette image particulière a été prise de cette façon et Fabio a également utilisé son objectif de soirée préféré. « Je travaille avec deux appareils photo, une fois le gâteau découpé, pour la fête, je n'en utilise qu'un seul avec le Canon EF 24mm f/1.4L II USM attaché. Cela me permet de rester dans l'action », explique-t-il. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM et de deux flashs Canon Speedlite 600EX II-RT à 1/200 s, f/2,8 et ISO 5000. © Fabio Mirulla

4. Utiliser un éclairage transversal contre un ciel nocturne

Les photojournalistes et les documentaristes couvrent souvent les évènements la nuit. Lorsque vous travaillez sur un ciel sombre, il peut être difficile de séparer les sujets de l'arrière-plan et de créer une impression de profondeur. Fabio rencontre souvent ce problème lors des mariages. Pour le surmonter, il utilise une configuration de flash à éclairage transversal. « Dans ces cas, je place un flash derrière mes sujets et un autre devant pour les rendre lisibles », ajoute-t-il. « Si le couple décide d'ouvrir la bouteille de champagne en projetant son contenu dans les airs, l'effet est assurément percutant. » Bien que cette technique nécessite plus de configuration que celle que les photojournalistes pourraient généralement utiliser, la garder à l'esprit lorsque l'opportunité se présente peut donner lieu à des prises de vue vraiment uniques.

Pour cette technique, Fabio contrôle chaque flash à l'aide d'un groupe distinct, car chacun sert un objectif différent. « Le flash frontal est la principale source de lumière, alors que le flash arrière sert juste à démarquer les mariés de l'obscurité », explique-t-il. « Les groupes de flashs sont généralement à des distances différentes du sujet, ce qui signifie que j'ai besoin de différents réglages de puissance. »

Le flash frontal a besoin de suffisamment de puissance pour exposer les sujets, en éliminant tout facteur d'éclairage imprévisible comme les feux d'artifice, mais pas au point de surexposer les zones lumineuses ou de créer des zones d'ombre. « La puissance est toujours autour de 1/32 », indique Fabio. « Le flash arrière doit être zoomé très largement, 24 mm pour couvrir l'intégralité de l'arrière-plan. Et pas trop de puissance, juste assez pour remplir le cadre. Avec un peu de lumière seulement, vous pouvez dessiner des éléments comme des gouttelettes d'eau. »
La moitié inférieure d'une femme en robe blanche, marchant dehors la nuit pieds nus. Une faible vitesse d'obturation a créé des traînées de lumière orange.

« Pour moi, le style documentaire consiste à capturer l'essence réelle de l'histoire qui est devant nous », déclare Fabio. « Je n'interviens presque pas lorsque je prends des photos. Je laisse les évènements se dérouler de manière naturelle. Je ne suis cependant pas un photographe de « reportage » exclusivement : je photographie en utilisant ma vision créative, et mes idées m'amènent parfois à utiliser différentes approches et techniques. J'aime expérimenter. » Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif Canon EF 24mm f/1.4L II USM et d'un flash Canon Speedlite 600EX II-RT à 1/2 s, f/3,2 et ISO 100. © Fabio Mirulla

5. Ralentir votre obturateur pour une sensation d'énergie et de mouvement

« Si je veux amplifier le mouvement de la fête de mariage, je combine des vitesses d'obturation lentes et un mouvement volontaire de l'appareil photo pour créer des traînées de lumière avec des sujets immobiles », explique Fabio.

Le flash peut être monté sur l'appareil photo ou déporté pour réaliser cette technique, mais dans les situations qui changent rapidement, le flash monté sur l'appareil photo offre le plus haut degré de flexibilité et de liberté de mouvement. Fabio prend des photos à main levée, et ralentit son obturateur à environ 1/10 de seconde ou moins.

« Je choisis une exposition assez longue », explique-t-il. « La prise de vue au flash fige le sujet puis, avec un grand mouvement de l'appareil photo, je cherche les sources lumineuses sur la scène pour créer des traînées. »

« Vous pouvez utiliser cette technique dans n'importe quelle situation chaotique où vous devez amplifier le mouvement pour raconter une histoire, par exemple lors d'une émeute », poursuit-il. « Si vous utilisez cette technique, vous mettez l'accent sur des sentiments et une énergie intenses. Cette technique vous permet de rendre un moment chaotique en trois dimensions, comme un film. »

Rédigé par Peter Wolinski


L'équipement de Fabio Mirulla

Kit utilisé par la plupart des photographes professionnels

Équipement de Fabio Mirulla contenant des appareils photo, des objectifs et des accessoires Canon.

Appareil photo

Canon EOS R5

Quels que soient votre technique de prédilection et votre sujet, l'EOS R5 vous permettra d'être créatif comme jamais auparavant.

Canon EOS R6

Avec une vitesse, une stabilité et une technologie révolutionnaires qui offrent une nouvelle dimension à votre créativité, l'EOS R6 vous permettra d'immortaliser des instants qui se déroulent en une fraction de seconde avec une qualité d'image exceptionnelle.

Canon EOS R

Avec un capteur plein format de 30,3 millions de pixels, ses performances ISO et son autofocus Dual Pixel CMOS, le Canon EOS R permet de réaliser des prises de vue exceptionnelles et de donner une nouvelle dimension à vos histoires.

Canon EOS 5D Mark IV

Conçu pour offrir des résultats exceptionnels dans toutes les situations, l'EOS 5D Mark IV est un appareil photo polyvalent incroyablement complet et arborant un superbe design.

Objectifs

Canon RF 85mm F1.2L USM

Offrant des performances optiques supérieures grâce à sa conception avancée et aux optiques Canon révolutionnaires, l'objectif RF 85mm F1.2L USM est l'objectif pour portrait ultime en termes d'imagerie nouvelle génération.

Canon EF 24mm f/1.4L II USM

L'objectif grand-angle à grande ouverture le plus performant de sa génération. Les éléments asphériques et à dispersion ultra-faible (UD) éliminent les aberrations et les distorsions pour des résultats spectaculaires.

Canon EF 35mm f/1.4L II USM

Un classique moderne : objectif à grand-angle standard prisé par les photographes de reportage pour sa perspective naturelle, ses capacités en basse lumière et ses excellentes performances optiques.

Accessoires

Canon Speedlite 600EX II-RT

Le successeur du Speedlite avec lequel Fabio travaille est conçu pour une prise de vue rapide et fonctionne dans les situations les plus exigeantes. « Mes flashs Speedlite ont une grande autonomie de batterie pour une prise de vue soutenue à pleine puissance et doivent être robustes, car ils sont souvent sujets aux impacts, en particulier sur la piste de danse », ajoute Fabio.

Canon Speedlite EL-1

Un Speedlite avancé qui offre une excellente fiabilité ainsi que des performances haute vitesse incomparables dans un boîtier robuste qui le protège des intempéries.

Articles liés

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro