ARTICLE

Les cinq secrets de la photographie de danse haute vitesse

L'ambassadeur Canon Sascha Hüttenhain offre un aperçu de ses photos artistiques de danse en décrivant les techniques d'éclairage qu'il utilise pour photographier les danseurs dans des nuages de farine devant un arrière-plan noir.
Image en noir et blanc d'une danseuse classique sur les pointes avec les bras tendus en face de la caméra, un nuage de farine derrière elle produisant une forme d'ailes.

Pour ses photos de danse avec de la farine, Sascha Hüttenhain utilise un éclairage composé d'une paire de bandes lumineuses qui sont chacune dotées d'une grille afin de focaliser l'éclairage sur la danseuse tout en illuminant les nuages de farine dans l'air. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 50 mm, 1/125 s, f/4 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

« Ne le faites pas chez vous ! » nous avertit l'ambassadeur Canon Sascha Hüttenhain, qui décrit les éléments composant ses superbes images haute vitesse de danseurs enveloppés dans des nuages de farine. L'un des principaux ingrédients de ses séances photo n'est autre qu'un sac de farine de 15 kg, vidé à la pelle par des assistants et lancé sur les modèles de part et d'autre.

Sascha est connu pour son style sophistiqué et minimaliste de photographie de danse, ses portraits, ses photographies de mode et ses publicités pour des clients nationaux et internationaux, produits à la fois sur site et dans ses studios de Francfort et Siegen en Allemagne. Mais c'est dans ses images de danse artistiques que ressortent vraiment son excellence technique et sa créativité.

« Le plus difficile est de trouver le bon moment pour relâcher l'obturateur lorsque le danseur effectue une variation rapide », estime Sascha. « Seule l'expérience peut vous apprendre à le faire, mais il est évident qu'un appareil photo doté d'un autofocus rapide et fiable est également très utile ». C'est la raison pour laquelle il utilise principalement l'appareil photo emblématique de Canon EOS-1D X Mark III pour les séances d'action, et c'est pour la même raison qu'il a eu recours au Canon EOS R6, qui offre une vitesse d'autofocus de 0,05 secondes, pour son projet le plus récent qui consistait à photographier un breakdancer.

Ici Sascha nous présente des informations sur ses techniques créatives de photographie de danse, notamment sur l'éclairage qu'il utilise pour photographier les danseurs ainsi que les nuages de farine qui agrémentent un arrière-plan sombre.
Image en noir et blanc d'une danseuse classique immobile pendant qu'un nuage de farine blanche tourbillonne au-dessus d'elle en arrière-plan.

Sascha privilégie les objectifs standard 24-70 mm pour ses photos de danse. « Cette distance focale m'offre suffisamment de flexibilité pour inclure beaucoup d'espace dans le cadre lorsque j'en ai besoin. Un objectif 70-200 mm complète ce dispositif pour les zooms avant ». Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 70 mm, 1/125 s, f/4 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

Image en noir et blanc d'une danseuse classique s'élançant dans les airs, les bras tendus, avec des nuages de farine en forme d'ailes de part et d'autre.

Sascha veille à faire participer ses modèles aux décisions créatives pendant la séance, et il n'a pas besoin de leur forcer la main : « les danseurs ont beaucoup d'énergie et de puissance », dit-il, « il faut même parfois les ralentir un peu pour s'assurer qu'ils ne se blessent pas sur des sauts compliqués ». Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 50 mm, 1/125 sec, f/4 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

Utilisez des éclairages haute vitesse

Sascha n'a pas de configuration de prédilection pour les éclairages et préfère décider du résultat « en toute spontanéité, lorsque je vois la personne en costume ». Il utilise les éclairages studio plutôt que les Speedlites en raison de leur vitesse plus élevée et du choix plus important de correctifs de lumière, qui lui offrent davantage de liberté créatrice.

« Pour les prises de vue haute vitesse en studio, le plus important est de disposer d'une faible durée de flash », dit-il. « La vitesse de synchronisation du flash de l'appareil photo ne joue pas de rôle essentiel dans ce type de projet et je règle généralement la vitesse d'obturation entre 1/60 et 1/250 sec. Ceci étant dit, mon portfolio comporte également des photos pour lesquelles l'obturateur était ouvert pendant plusieurs secondes avant le déclenchement du flash afin d'obtenir un mélange de flou et de netteté. Là encore, il est important d'utiliser des éclairages dont la durée de sortie est brève car cela permet de figer le mouvement du danseur lorsqu'il s'élance et effectue d'autres mouvements rapides ».

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

Prévoyez de ne rien prévoir

« À mes débuts, j'ai développé mon expérience en prenant des photos lors de spectacles », dit Sascha. « C'était génial, mais je n'avais aucune influence sur la séance, la scène, les poses ou l'éclairage. Donc j'ai décidé d'inviter les danseurs en studio pour pouvoir mettre mes idées en application le mieux possible.

« À présent, je planifie et prépare beaucoup chaque séance, en particulier les costumes et le style. Mais une séance photo résulte d'un effort conjoint entre un modèle et un photographe et j'aime bien donner aux danseurs la liberté dont ils ont besoin pour développer leurs propres idées. Et pendant une séance, il y a toujours des moments spontanés et magiques, qu'il faut se tenir prêt à exploiter ».
Image en noir et blanc d'un danseur classique avec des nuages de farine qui forment une pyramide au-dessus de ses bras étirés.

Pour ajouter de l'énergie à ses photos, Sascha a souvent recours à des ventilateurs électriques. Mais selon lui, il est indispensable de pouvoir faire appel à un ou deux assistants pour obtenir l'aspect souhaité, qu'ils s'occupent d'agiter des tissus ou de lancer de la farine. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 50 mm, 1/125 s, f/4 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

Danseur traversant un nuage de farine, un bras étiré devant et un en arrière, avec de grosses particules visibles au premier plan.

Selon Sascha, un système de flash de courte durée est important si vous souhaitez enregistrer des pas de danse sans effet de flou à une cadence élevée. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark III équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 70 mm, 1/125 s, f/4 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

Examinez et collaborez

Afin d'impliquer le danseur dans le processus créatif, Sascha utilise généralement un appareil photo connecté à distance à un ordinateur portable par une connexion sans fil, ce qui permet à toutes les personnes participant à la séance de prévisualiser ses clichés JPEG. « Que je travaille en studio ou sur site, cette technique permet à tout le monde d'analyser les images à mesure qu'elles sont capturées et de discuter de la manière dont les améliorer. Ceci accélère le flux de travail et stimule la motivation de chacun. L'écran plus grand permet d'affiner les petits détails qui peuvent faire toute la différence et aide à éviter les erreurs ».

Exprimez votre créativité avec de la farine

Prendre des photos à haute vitesse de danseurs en mouvement dans des nuages de farine peut faire désordre ; il faut donc prévoir suffisamment de place pour vos séances photo. « J'ai tendance à photographier ces scènes dans un couloir mais quel que soit le lieu que vous choisissiez, il faut de l'espace et une bonne aération », dit Sascha.

Fonctionnement du système d'autofocus intelligent

Découvrez comment le système d'autofocus intelligent des Canon EOS R5, EOS R6 et EOS-1D X Mark III « assure de ne rater presque aucun cliché ».
Plutôt que de lancer des poignées de farine lui-même, Sascha fait appel à ses assistants ou aux danseurs eux-mêmes. « Comme vous pouvez l'imaginer, une coordination et un timing précis sont essentiels pour une jolie photo. La quantité de farine et la distance à laquelle elle est jetée déterminent souvent si des particules grosses ou petites sont visibles et jouent un rôle important dans la forme et la texture des nuages.

« Quant à l'éclairage pour ce type de séance, j'utilise des stroboscopes dans des boîtes à lumière en grilles de 30x180 cm placées de part et d'autre du modèle. On peut également éclairer la scène en contrebas pour produire de belles images. Je règle les éclairages sur une puissance moyenne pour pouvoir prendre une série de photos à 16 im./s. à l'aide de mon Canon EOS-1D X Mark III ».

Les lampes chaudes et les nuages de farine ne font pas bon ménage et Sascha conseille de recouvrir les éclairages et les batteries pour les protéger. « En outre, il est important de faire une pause au bout d'environ une heure pour faire retomber la poussière et s'assurer que la concentration de farine dans la pièce ne soit pas trop importante ».
Breakdancer en équilibre sur un bras, les jambes ouvertes en l'air au-dessus de lui.

« L'EOS-1D X Mark III, l'EOS R5 et l'EOS R6 se partagent un système AF très rapide, très intelligent et idéal pour prendre en photo des sujets en mouvement », estime Sascha. Pour figer ce breakdancer en mouvement, il a utilisé le mode Visage+Suivi avec autofocus sur les yeux. Photo prise avec un Canon EOS R6 équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 24mm, 1/125 s, f/4,5 et ISO200. © Sascha Hüttenhain

Connaître la variation

Comme s'il n'était pas assez difficile de figer des mouvements de danse classique en un flash, il est encore plus compliqué de procéder à une mise au point sur la plage de mouvements d'un street dancer ou d'un breakdancer, sans parler de cadrer et de capturer le meilleur moment. Selon Sascha, il est essentiel de bien comprendre le rythme de la variation pour prévoir les positions de la caméra et de l'éclairage.

« Les danseurs classiques comme les breakdancers se déplacent très rapidement, donc il est important que le danseur en question vous explique ce qu'il va faire avant la séance car cela vous permettra d'ajuster la caméra et de vous y préparer. Pour les breakdancers, je savais qu'il était important de placer l'appareil à un niveau assez bas car cela fait mieux ressortir le danseur sur l'image qu'un cliché pris à un angle plus haut. J'opte également pour une courte distance focale de 24 mm pour m'assurer qu'il y a suffisamment d'espace dans le cadre ».

Photographier un breakdancer en plein mouvement exige un autofocus efficace. Sascha estime que le système Dual Pixel CMOS AF II de l'appareil Canon EOS R6 est idéal pour ce genre de situation. « Je règle l'appareil photo sur l'autofocus Servo avec suivi du visage et autofocus sur les yeux et il reste verrouillé pendant toute la variation. Cela fonctionne extrêmement bien, même pendant les mouvements et tourbillons les plus rapides. La vitesse de prise de vue en continu de l'EOS R6, qui peut atteindre 20 im./s. est parfaite pour photographier les breakdancers ».

Rédigé par Marcus Hawkins


L'équipement de Sascha Hüttenhain

L'appareil utilisé par la plupart des photographes professionnels

Appareils photo

Canon EOS-1D X Mark III

Capturant l'action jusqu'à 20 im./s., l'appareil photo emblématique de Canon pour les séances d'action s'appuie sur un autofocus à base d'algorithmes Deep Learning et une plage dynamique exceptionnelle.

Canon EOS R6

L'EOS R6, un modèle radical, est doté d'une technologie qui vous fera retomber amoureux de la photographie. Celle-ci comprend le déclenchement silencieux jusqu'à 20 im./s, la stabilisation d'image pouvant atteindre 8 vitesses et Dual Pixel CMOS AF II, qui « reste verrouillé même pendant les mouvements et tourbillons les plus rapides », indique Sascha.

Objectifs

Flash

Speedlite 470EX-AI

Flash Speedlite puissant avec tête d'éclairage indirect orientable et motorisée, pour obtenir rapidement et facilement des résultats professionnels. Sascha le garde dans son sac d'équipement pour l'avoir sous la main lorsqu'il ne travaille pas en studio.

Articles liés

  • Le danseur de ballet Lee Jay Hoy posant devant des bâtiments classiques de Palerme, en Sicile.

    ARTICLE

    Danser dans la lumière : photographier avec le Canon EOS R6

    L'ambassadrice Canon Wanda Martin revient sur sa séance photo de mode à inspiration artistique, la première séance photo réalisée avec le Canon EOS R6.

  • ARTICLE

    Comment photographier des scènes de sports à sensations fortes dans un style « beaux-arts »

    Lorenz Holder nous explique comment il a utilisé l'objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM pour photographier un skater en pleine action sous un viaduc aux formes géométriques.

  • ARTICLE

    Photographier du surf avec le Canon EOS-1D X Mark III

    « Il est révolutionnaire », explique le photographe de surf Ben Thouard, premier photographe professionnel à utiliser le reflex professionnel emblématique de Canon. Découvrez pourquoi.

  • ARTICLE

    Photographier la peinture corporelle avec le Canon EOS R

    Le photographe Antonio Gibotta évoque les modèles photo recouverts de peinture fluorescente, dans un studio uniquement éclairé par des lampes UV.

  • Recevez la newsletter

    Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro