PHOTOGRAPHIE CULINAIRE

Faites-vous une place dans le milieu de la photographie culinaire en devenant pro

Yasmin AlBatoul, photographe culinaire et ambassadrice Canon, explique comment elle a développé sa carrière et donne quelques conseils aux photographes en herbe.
Canon Camera
La photographie culinaire n'a jamais été aussi populaire, remplissant des millions de flux Instagram chaque jour. Mais avec autant de contenus disponibles, il est de plus en plus difficile pour les photographes culinaires de se démarquer. Découvrez comment rendre même les plats maison les plus simples dignes d'une étoile Michelin.

Yasmin AlBatoul, ambassadrice Canon, est l'une des photographes ayant réussi avec talent à passer du statut amateur à celui de pro. Autodidacte et installée à Batna, en Algérie, Yasmin a un style immédiatement reconnaissable, utilisant le mouvement et l'énergie pour rendre ses prises de vue uniques. « Ce qui me semble le plus intéressant, c'est de transformer quelque chose de normal et que nous voyons tous les jours, comme la nourriture, en quelque chose de magnifique et d'artistique », affirme-t-elle.

Yasmin prend des photos depuis qu'elle est adolescente, inspirée par les catalogues français de décoration d'intérieur de son grand-père. « Certains faisaient plus de 4000 pages, et j'ai passé tellement de temps à les feuilleter, rêvant de pouvoir prendre ce genre de photos un jour. »

Quelques années plus tard, Yasmin a fait ses premiers pas sur les réseaux sociaux, en suivant des didacticiels sur YouTube pour se familiariser avec les commandes manuelles de son Canon EOS 600D (désormais remplacé par le Canon EOS 850D). À mesure que son expérience s’est développée, le nombre de ses abonnés a suivi cette tendance, faisant rapidement d'elle une photographe culinaire professionnelle à part entière. Aujourd'hui, son compteur sur Instagram approche des 50 000 abonnés et elle participe à de nombreuses commissions professionnelles.

Yasmin est dans une position idéale pour réfléchir à ses réalisations et nous révèle ici les principales leçons qu'elle a apprises au cours de son ascension.

1. Testez différentes techniques

Deux verres d'un liquide rose vif dans lequel flottent des pétales. Le liquide est versé d'une certaine hauteur, provoquant des éclaboussures dans un verre.

Yasmin affirme que la clé de son succès en ligne a été de trouver un style unique et saisissant, ce qui lui a permis de se démarquer. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif RF 24-105mm F4L IS USM à 85 mm, 1/200 s, f/4 et ISO 100. © Yasmin AlBatoul

Assiette de churros disposée sur une table, l'un d'entre eux est trempé dans un bol de sauce au chocolat et un autre flotte au-dessus du bol.

La mise au point sur une zone ou un sujet spécifique dans la photographie culinaire permet d'accroître la créativité. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif EF 100mm f/2.8L Macro IS USM à 1/200 s, f/6,3 et ISO 250. © Yasmin AlBatoul

Pour créer son propre style, Yasmin encourage l'expérimentation.

« Je trouve toujours cela intrigant lorsque des photographes professionnels utilisent des techniques non conventionnelles », explique-t-elle. « Personnellement, j'aime utiliser des vitesses d'obturation rapides pour photographier des objets volants ou des gouttes d'eau. Cela crée des effets intéressants en arrière-plan. Il s'agit de l'une des premières techniques que j'ai apprises lorsque j'ai commencé à utiliser le mode Manuel. » Le light painting est une autre technique que Yasmin utilise depuis ses débuts. Lorsqu'il est utilisé de manière contrôlée, selon elle, il peut ajouter une belle touche artistique à une image.

Pour les photographes souhaitant capturer des mouvements comme Yasmin, le Canon EOS M50 permet de prendre des photos à une vitesse de 10 im./s en mode rafale, vous assurant ainsi de ne rien manquer.

2. Développez votre côté artistique

Assortiment de fruits semblant léviter, piqués sur une fourchette, avec un arrière-plan bleu vif.

Le développement d'une communauté en ligne est un excellent moyen de découvrir ce qui existe déjà, de communiquer avec vos abonnés et de faire grandir votre marque. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif RF 24-105mm F4L IS USM à 105 mm, 1/100 s, f/7,1 et ISO 100. © Yasmin AlBatoul

Trois œufs au plat, semblant flotter sur une ligne sur un fond jaune.

Yasmin utilise toujours l'appareil photo avec lequel elle a commencé à prendre des photos professionnelles, ce qui prouve que vous pouvez obtenir des photos de haute qualité sans casser votre tirelire. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif RF 24-105mm F4L IS USM à 70 mm, 1/125 s, f/4,5 et ISO 100. © Yasmin AlBatoul

« La principale leçon que j'ai apprise est d'attirer l'attention en créant quelque chose de différent », déclare Yasmin. « L'intérêt pour la photographie et les contenus culinaires est croissant sur l'ensemble des plateformes. Toute personne souhaitant devenir influenceur culinaire doit donc garder à l'esprit le côté artistique de son travail.

« Pensez esthétique », affirme-t-elle. « Les photos culinaires ont tendance à toutes se ressembler, alors créez votre propre style. Les influenceurs culinaires les plus populaires ont une signature bien à eux et, en développant votre côté artistique, vous pourrez obtenir un résultat unique. »

3. Créez votre communauté

Soupe jaune versée dans un bol, avec des éclaboussures de liquide dans les airs.

La technique choisie par Yasmin ajoute du mouvement et du plaisir à ses images, les distinguant ainsi des clichés habituels de nature morte. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif RF 24-105mm F4L IS USM à 105 mm, 1/160 s, f/6,3 et ISO 200. © Yasmin AlBatoul

Dans un océan de photographes au style similaire, Yasmin savait que la seule façon de se démarquer était d'apporter quelque chose de nouveau. « Je me suis rendu compte qu'il y avait de nombreux testeurs culinaires et gourmets voyageurs sur les plateformes telles qu'Instagram, mais que très peu d'entre eux étaient de véritables photographes culinaires. Ce fut une découverte capitale. J'ai pensé : « Pourquoi ne pas partager du contenu selon le point de vue d'un photographe culinaire ? »

« Lorsque j'ai commencé, il n'y avait pas beaucoup de photographes culinaires en Algérie. J'ai donc pensé qu'il pourrait être intéressant d'explorer cette voie. La cuisine est un élément important de notre culture ici en Algérie, nous y attachons une grande importance. Le sujet s'est donc tout naturellement imposé à moi. »

Les réseaux sociaux ont enseigné à Yasmin à quel point il était important de tisser des liens avec les gens. L’extension de son réseau lui a permis de se développer elle-même, aussi bien en tant que photographe qu'en tant qu'influenceuse.

« Lorsque j'ai commencé à publier mes photos, les retours que j’ai reçus m'ont donné confiance pour continuer sur ma lancée », explique-t-elle. « Devenir influenceuse m'a appris que les gens s'intéressaient à ce que je faisais : ils veulent en savoir plus. Et lorsque ma "famille" virtuelle se développe, cela génère de l'intérêt pour mon contenu. »

4. Les objectifs ouvrent la voie à la créativité

Plan rapproché sur des châtaignes grillées, dont l'une sort de sa coque.

Un objectif macro vous permet d'explorer les différents motifs et textures des aliments. Photo prise avec un Canon EOS R équipé d'un objectif RF 24-105mm F4L IS USM à 105 mm, 1/200 s, f/8 et ISO 100. © Yasmin AlBatoul

Pour faire des photos professionnelles, vous n'avez pas besoin d'un budget professionnel. « J'ai commencé avec le Canon EOS 600D car il s'agit d'un appareil photo idéal pour les débutants : abordable et d'excellente qualité. Selon moi, c'est l'un des plus fiables du marché », déclare Yasmin. Mais peu de temps après ses débuts en photographie, Yasmin a commencé à en vouloir plus. « Les résultats étaient bons, mais j'en attendais encore davantage. J'ai donc choisi le Canon EF 50mm f/1.8 STM », explique-t-elle.

Yasmin a découvert qu'un nouvel objectif lui apportait d'autres opportunités créatives. « L'ouverture permettait d'obtenir des arrière-plans flous, apportant ainsi charme et force aux photos. Je visualisais immédiatement l'amélioration, en particulier dans les détails, les couleurs et la qualité globale. »

Yasmin utilise également l'objectif Canon EF 100mm f/2.8L Macro USM qu'elle associe le plus souvent à son Canon EOS 5D Mark IV. « Mon objectif préféré. La macro apporte une autre dimension à mes photographies culinaires, leur procurant un aspect plus intense et plus lumineux, imprégné de texture et de détails. »

Parmi les autres objectifs à envisager, citons l'objectif EF-M 28mm f/3.5 Macro IS STM avec l'EOS M50, ou vous pouvez également utiliser l'EF-S 35mm f/2.8 Macro IS STM associé à un reflex.

5. Continuez à développer de nouvelles compétences

Théière rose qui verse du thé dans une tasse flottant dans les airs au-dessus d'une soucoupe.

L'expérimentation d'objectifs, macro par exemple, peut faire toute la différence pour vos images finales. L'objectif préféré de Yasmin est le Canon EF 100mm f/2.8L Macro USM. © Yasmin AlBatoul

Pile de bols remplis de riz, celui-ci étant versé d'une cuillère en bois flottant au-dessus d'eux.

La volonté de s'améliorer constamment est essentielle pour tous ceux qui veulent suivre la voie de Yasmin. Photo prise avec un Canon EOS 5D Mark IV équipé d'un objectif EF 100mm f/2.8L Macro IS USM à 1/160 s, f/9 et ISO 100. © Yasmin AlBatoul

Un aspect crucial du succès à long terme de Yasmin a été sa capacité et sa volonté d'apprendre de nouvelles choses, même en tant que professionnelle établie.

« Lorsque je revois des photos prises il y a deux ou trois ans, je suis vraiment satisfaite du résultat, mais je suis également heureuse d'avoir continué à m'améliorer car je sais que je peux faire beaucoup mieux maintenant », dit-elle. « Le secret est simple : apprendre, toujours apprendre. C'est pourquoi je suis très heureuse de donner quelques conseils aux personnes voulant s'améliorer. »



Vous pouvez suivre le voyage gastronomique de Yasmin sur son compte Instagram @yasmin_albatoul

Écrit par Natalie Denton

Produits associés

Articles liés

  • Un citron en l'air au-dessus d'une impression illustrée d'un joueur de tennis sur le point de servir. L'effet donne l'impression que le joueur est sur le point de frapper le citron.

    IMPRESSIONS CRÉATIVES

    Impressions ludiques avec Paperboyo

    Jouez, imprimez et publiez : la star d'Instagram Paperboyo expérimente avec l'imprimante Canon SELPHY Square QX10.

  • Les meilleurs objectifs pour la photographie culinaire

    PHOTOGRAPHIE CULINAIRE

    Objectifs pour la photographie culinaire

    Créez de superbes photos culinaires grâce à notre sélection de bonnettes macro.

  • PHOTOGRAPHE CULINAIRE

    La photographie culinaire de Mike Tsang

    Le photographe culinaire partage sa façon de capturer les photos de plats qui font sa popularité sur les réseaux sociaux.