PHOTOGRAPHIE DE RUE

Le défi d'un objectif pour la photographie de rue

Découvrez comment Andres McNeill, photographe basé à Glasgow, a emporté un seul appareil photo, le Canon EOS R8 et un seul objectif, le Canon RF 28mm F2.8 STM, pour photographier sa ville.
Des traînées lumineuses de voitures en début de soirée dans une rue urbaine aux grands bâtiments. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Dans la photographie de rue, tout peut arriver. Des instants mémorables peuvent apparaître de nulle part et disparaître tout aussi rapidement. C'est le défi ultime pour un photographe. Vous devez être prêt à tout et disposer d'un équipement capable d'offrir des résultats de qualité.

Andres McNeill, basé à Glasgow au Royaume-Uni, s'est forgé un impressionnant réseau d'abonnés sur les réseaux sociaux grâce à son style unique pour la photographie de rue qui utilise l'architecture historique et richement décorée de sa ville comme point de départ. « J'ai toujours aimé regarder les gens », explique-t-il. Lorsqu'il s'est sérieusement tourné vers la photographie en 2020, il a été naturellement attiré par la rue.

Andres a tendance à parcourir les rues jusqu'à ce qu'il trouve un excellent cadre. Il attend ensuite que la bonne personne apparaisse. C'est pour lui un élément final mais essentiel qui complète la composition.

Comme de nombreux photographes de rue contemporains, Andres n'est pas attaché à la distance focale fixe classique de 35 mm qui était plébiscitée aux débuts du genre. Au contraire, il cherche plutôt à expérimenter tout ce qui fonctionne pour son sujet. En général, il part avec son Canon EOS R5 ou EOS R6 et une bague d'adaptation monture Canon EF-EOS R pour ses objectifs EF.

Pour savoir s'il était possible de reproduire son propre style avec une configuration minimale, il a associé l'EOS R8 hybride plein format de Canon à un seul objectif grand angle à focale fixe : le Canon RF 28mm F2.8 STM ultra-compact. Voyons maintenant si l'équipement a été à la hauteur du défi.

Se fondre dans l'environnement

Une main tenant un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM au-dessus d'un équipement pour appareil photo.

L'objectif léger à focale fixe Canon RF 28mm F2.8 STM offre une distance focale polyvalente et une ouverture maximale rapide. Andres a constaté que l'association d'un objectif aussi compact avec l'EOS R8 lui permettait de faire davantage preuve de créativité.

Le photographe Andres McNeill s'accroupit pour prendre une photo avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM dans une rue pavée recouverte de mousse.

Andres a réussi à capturer des images qu'il aurait peut-être manqué autrement, car ses sujets auraient pu remarquer ce qu'il faisait et se comporter différemment.

Les meilleurs objectifs pour la photographie de rue sont ceux qui vous permettent d'être suffisamment agile pour vous adapter rapidement aux scènes d'action les plus rapides. L'une des principales caractéristiques du Canon RF 28mm F2.8 STM est son design « pancake » fin.

Avec seulement 120 g, le RF 28mm F2.8 STM est léger par rapport aux zooms ou aux objectifs à focale fixe plus rapides, et donc idéal lorsque vous parcourez une ville comme Glasgow à pied. « Il est incroyablement petit », explique Andres. « Associé au Canon EOS R8, je n'arrivais pas à croire en ses dimensions. J'avais l'impression d'être presque invisible. »

Pour Andres, qui mesure plus de 1,80 m, pouvoir se fondre dans l'environnement est un avantage considérable. « Vous pouvez être très proche de l'action, tout en prenant des photos sur le vif. Et j'étais moins visible qu'avec mon équipement habituel. »

Une perspective plus large

Une rue animée où se croisent employés de bureau et touristes lors d'une journée ensoleillée. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

La prise de vue avec le Canon RF 28mm F2.8 STM a permis à Andres de se rapprocher de ses sujets tout en montrant l'environnement dans son ensemble. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/1250 s, f/2,8 et ISO 100. © Andres McNeill

Une silhouette éclairée par la lumière du soleil entre deux grands bâtiments projette une longue ombre sur le trottoir. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Cela peut s'avérer intimidant de se rendre dans la rue avec un appareil photo, mais avec une configuration minimale, vous pouvez vous fondre plus facilement dans votre environnement. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/800 s, f/2,8 et ISO 100. © Andres McNeill

Andres est resté dans le centre-ville de Glasgow pour la séance photo, « parce que c'est là que tout se passe », explique-t-il. « Les personnes que l'on croise y sont si éclectiques, c'est le meilleur endroit pour prendre des photos. »

La distance focale grand angle de 28 mm a été une nouvelle expérience pour Andres, qui a profité de l'occasion pour intégrer davantage l'architecture dans le cadre. « J'ai pu me rapprocher des gens grâce au faible encombrement de l'appareil photo et de l'objectif. Mais j'ai également pu capturer toute la grandeur des bâtiments », explique-t-il.

Andres a pris de nombreuses photos, notamment des personnes qui se croisent entre les édifices architecturaux, dans des zones de lumière, projetant de longues ombres. « J'ai également testé des expositions plus longues, lorsque des voitures passent et créent des trainées », ajoute-t-il.

Ouverture rapide pour les prises de vue en basse lumière

Une personne marchant devant un théâtre la nuit est éclairée par les lumières du bâtiment. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Le meilleur conseil reçu par Andres : arrêter de rechercher des photos et commencer à chercher des histoires. « Composez comme si vous tourniez un film », suggère-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/100 s, f/2,8 et ISO 400. © Andres McNeill

L'Écosse n'étant généralement pas connue pour son soleil, il est essentiel pour Andres de disposer d'un objectif capable de bien gérer les conditions météorologiques couvertes et plus ternes.

« Mon moment préféré pour prendre des photos, ce sont les « heures bleues », juste après le coucher du soleil, mais suffisamment tard pour ressembler à la nuit », explique-t-il. « Cette ouverture de f/2,8 était parfaite pour ces situations. Je n'ai pas eu à trop augmenter la sensibilité ISO pour obtenir une image correctement exposée. Des vitesses d'obturation légèrement inférieures à f/2,8 sont idéales pour obtenir une photo vraiment nette. »

Pour le style visuel recherché, Andres puise son inspiration dans le cinéma, en se référant aux tons bleu-violet-turquoise caractéristiques du film Moonlight sorti en 2016 comme exemple de la palette de couleurs qu'il aime dans ses propres clichés.

Une personne est éclairée par les lumières du rez-de-chaussée d'un parking à plusieurs étages. Les baies vitrées dévoilent un escalier allant jusqu'en haut du bâtiment. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Andres photographie souvent la nuit et cherche des scènes urbaines où il peut tirer parti de la lumière disponible pour obtenir des compositions intéressantes. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/100 s, f/2,8 et ISO 800. © Andres McNeill

Une silhouette au bout d'un long passage souterrain recouvert de graffitis. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Selon Andres, deux camps de photographes de rue se font face : les chasseurs et les pêcheurs. Andres fait partie de ces derniers. « J'ai tendance à attendre que différents personnages se révèlent d'eux-mêmes », indique-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/160 s, f/2,8 et ISO 100. © Andres McNeill

Lors de prises de vue nocturnes, Andres utilise la lumière disponible provenant des fenêtres des bureaux et des néons lumineux des fast-foods pour améliorer ses images. Après la tombée de la nuit, il a été particulièrement impressionné par le bokeh produit par le Canon RF 28mm F2.8 STM.

« Plus le nombre de lamelles d'ouverture est élevé, plus le bokeh est doux et plus il est parfait et circulaire », explique-t-il. « C'était important, car des éclairages de ville et des phares de voiture apparaissaient en arrière-plan. Ce bokeh, qui est si agréable à l'œil, a apporté un vrai plus aux images. »

En plus de prendre des photos, Andres est également vidéaste. L'objectif RF 28mm F2.8 STM est idéal pour les créateurs de contenu qui travaillent avec le mouvement, mais aussi pour réaliser des films, car sa correction de l'angle de champ liée à la mise au point offre un cadrage homogène lors du passage d'un point focal à l'autre.

Une option idéale pour la photographie de rue

Un homme tient un appareil photo Canon avec un objectif à focale fixe Canon devant son œil pour prendre une photo.

« Lorsque l'on débute, on se répète toujours : « Oh, je dois changer ma vitesse d'obturation », explique Andres. « Aujourd'hui, c'est une seconde nature. Je ne pense même plus aux molettes de mon appareil photo. »

Entre deux gratte-ciels lors d'une journée ensoleillée, une personne baignée dans l'ombre s'assoit sur le trottoir et consulte son téléphone. Photo prise par Andres McNeill avec un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM.

Andres a adoré jouer avec l'obturateur électronique de 40 im./s du Canon EOS R8. Il n'avait donc que l'embarras du choix lors de l'édition. « Je n'en revenais pas du nombre d'images que j'avais pu capturer », s'enthousiasme-t-il. Photo prise avec un Canon EOS R8 équipé d'un objectif Canon RF 28mm F2.8 STM à 1/400 s, f/4 et ISO 100. © Andres McNeill

Pour sa première expérience avec le Canon EOS R8, Andres est convaincu qu'il s'agit d'un excellent appareil photo pour la photographie de rue. Il a particulièrement apprécié l'autofocus intelligent, qui lui a permis d'assurer la netteté de ses sujets. « J'ai presque eu l'impression de tricher un peu parfois. C'est presque comme si je lui disais ce que je devais faire avec mon esprit et cela se produisait. »

Une photo de rue réussie raconte une histoire dans un cadre. Andres se souvient d'un exemple particulièrement puissant : un homme prenait une pause, assis dans une piscine de lumière (ci-dessus à droite). Grâce à son équipement discret, Andres a pu prendre la photo pendant que l'homme continuait à profiter de son moment de calme et de tranquillité. Pour son sujet, ce n'était probablement qu'un jour ordinaire, mais vu à travers l'objectif d'Andres, l'instant est devenu magique.

« Mon conseil aux photographes de rue est de sortir et d'expérimenter toujours plus », explique Andres. « Je pourrais énumérer de nombreuses techniques, mais il s'agit surtout d'entraîner vos yeux à repérer le type de moments que vous recherchez. Et cela fera de vous un meilleur photographe de rue. »

Rachel Segal Hamilton

Produits associés

Articles liés

  • Conseils pour la photographie de rue

    PHOTOGRAPHIE DE RUE

    Conseils pour la photographie de rue

    Des conseils essentiels pour réaliser des clichés urbains saisissants axés sur architecture.

  • Face à un ciel bleu vif, un homme s'assoit au bord d'une immense plateforme incurvée, à plusieurs mètres au-dessus du sol.

    Photographie d'architecture

    Conseils pour la photographie d'architecture

    Découvrez la photographie d'architecture grâce aux techniques et aux conseils d'un professionnel.

  • Une fleuriste souriante, portant une robe vert clair, entourée de fleurs colorées.

    PHOTOGRAPHIE DE RUE

    Conseils pour les portraits de rue

    Les meilleurs conseils du photographe professionnel Julian Love pour réaliser des portraits de rue remarquables.

  • PHOTOGRAPHIE DE RUE

    Découvrez la photographie de rue abstraite

    Réalisez des clichés extraordinaires grâce à ces techniques simples pour des images urbaines surréalistes.