ARTICLE

6 façons d'améliorer mes photographies sportives : Marc Aspland

Une photographie sportive de qualité résume un évènement sportif. C'est le cas de cette photo prise par Marc Aspland lors d'un match de rugby opposant l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM à 1/1328 s, f/2.8 et ISO2000. © Marc Aspland / Times Newspapers Ltd

Ce que Marc Aspland préfère par-dessus tout dans la photographie sportive, c'est qu'il n'a absolument aucun contrôle sur les évènements qui se déroulent sous ses yeux. « Je ne vais pas demander à Jonny Wilkinson de refaire le drop qui a offert la Coupe du monde de rugby à l'Angleterre en 2003 parce que quelqu'un est passé devant moi au même moment », déclare l'ambassadeur Canon. « Cela fait partie des défis de ce métier. »

Cela fait maintenant 30 ans que Marc relève ces défis en tant que photographe sportif. Il travaille en tant que photographe sportif en chef pour le journal britannique The Times depuis 1993. Durant toutes ces années, il a eu l'opportunité de photographier des évènements sportifs majeurs dans le monde entier, dont six Jeux olympiques d'été et quatre Coupes du monde de football. Il a remporté le prix du photographe sportif de l'année à quatre reprises.

Il couvre généralement tous les sports : football, tennis, natation ou encore courses hippiques. Cependant, Marc photographie également des sports qui le poussent à sortir de sa zone de confort. Par exemple, des sports d'hiver tels que le patinage de vitesse, le curling et le snowboard l'incitent à réfléchir sur ce qu'il veut capturer et comment il souhaite y parvenir. Par ailleurs, son amour de la photographie sportive ne vient pas seulement du caractère imprévisible de ce qu'il photographie ou de l'envie de capturer les moments qui vont faire les gros titres.

Dans cet interview, Marc revient sur ses travaux et révèle les meilleures techniques et approches qui l'ont le plus aidé à améliorer ses photographies sportives.

As a golfer squats to line up a putt, a row of five others cast long shadows on the green.
Selon Marc, pour un même évènement, une photo peut se démarquer des autres grâce à un point de vue unique produisant une composition particulière. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 200-400mm f/4L IS USM à 1/2000 s, f/6.3 et ISO640. © Marc Aspland
Canon Professional Services

Possédez-vous un équipement Canon ?

Enregistrez votre équipement pour bénéficier de conseils gratuits d'experts, faire réparer ou entretenir votre matériel, participer à des événements sources d'inspiration et profiter d'offres exclusives grâce au programme CPS (Canon Professional Services).

1. Trouver l'histoire

« Mon rédacteur en chef s'attend à ce que je capture le but de la victoire lors d'un match, c'est une évidence », indique Marc. « Mais il s'attend surtout à ce que je prenne la photo qui résume à elle seule un évènement sportif.

Il peut s'agir d'un évènement qui n'a aucun rapport avec le but de la victoire. Disons que ce qui importe, c'est mon interprétation des 90 minutes d'un match de football. Il peut s'agir d'une vue de côté ou originale, d'un sourire ou d'un regard particulier sur le visage d'un joueur qui va résumer tout un match. Mon travail consiste à résumer, en une seule photo, les 1000 mots rédigés par un journaliste sportif pour le même évènement. C'est mon quotidien. On en revient à cette capacité qu'ont les photojournalistes à voir les choses d'une manière légèrement différente ».

Pour voir les choses différemment, Marc s'appuie sur des techniques innovantes ou des points de vue inhabituels pour capturer l'image qu'il a en tête. Mais en fin de compte, tout part de son approche globale de son travail. « Au fur et à mesure, vous essayez différentes techniques, mais elles vont de pair avec votre expérience et votre évolution en tant que photographe », affirme-t-il. « Il s'agit de réagir à l'histoire qui se déroule sous vos yeux et de faire preuve de créativité ».

A horse race photographed from high in the grandstand; the track, spectators and horses' legs are blurred.
Marc utilise la vitesse d'obturation de manière créative pour donner une impression d'action. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 70-200mm f/2.8L IS II USM à 1/16 s, f/16 et ISO100. © Marc Aspland

2. Utiliser la vitesse d'obturation de manière créative

L'une des techniques utilisées par Marc pour obtenir des images remarquables est l'utilisation des vitesses d'obturation ultra-rapide ou ultra-lente. Une vitesse d'obturation très rapide, à 1/4000 s par exemple, va figer tous les éléments afin de rendre visibles des détails que l'œil humain est incapable de voir : le mur d'eau formé par des skis nautiques en mouvement ou le nuage de poussière créé par un joueur de tennis sur la terre battue. Une vitesse d'obturation très lente, à 1/15 s par exemple, va quant à elle, transformer cette photo d'action en une sorte de flou abstrait de couleurs et de mouvements.

« Si un cheval passe la dernière haie lors d'une course hippique majeure, on pourrait voir 20 photographes alignés pour prendre exactement la même photo », déclare Marc. « Mais seul un photographe parmi eux prendrait cette photo à 1/15 s en panoramique. Je préfère toujours ce type de photo, car elles sont différentes et montrent que le photographe avait imaginé la photo avant même que les chevaux ne soient sortis de leurs stalles de départ. »

A horse race photographed from track level at sunset, with the colourful sky dominating the image.
Dans ce plan large aux contrastes saisissants, la course hippique passe presque inaperçue. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/800 s, f/3.5 et ISO1250. © Marc Aspland

3. Grand angle et durée d'exposition longue

Pour capturer sa propre vision des évènements sportifs, Marc a su choisir son équipement selon l'histoire qu'il souhaitait raconter. Il utilise parfois un téléobjectif long comme le Canon EF 200-400mm f/4L IS USM. Grâce à son multiplicateur 1,4x intégré, cet objectif atteint une distance focale de 560 mm. Les longs objectifs comme celui-ci ont permis à Marc de faire des gros plans sur des détails clés que les autres photographes voient rarement.

« Des évènements se déroulent autour de moi, mais je me concentre sur un point de la scène à travers le tunnel étroit d'un téléobjectif », déclare Marc. « Il est possible que je me concentre sur les tatouages d'un joueur de football qui a fait un grand match, ses lacets défaits ou alors sur le visage d'un supporter dans les gradins. Les autres photographes à côté de moi peuvent entendre mon appareil prendre des photos au loin et se demandent ce que je vois. Mais le temps qu'ils s'en aperçoivent, le moment est déjà passé.

« J'essaye également d'obtenir une perspective plus générale, même si le meilleur joueur d'un match de football ne remplit qu'une petite partie du cadre. Par exemple, je pourrais utiliser un Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM pour obtenir un grand angle de vue du court central de Wimbledon ou le stade de Wembley dans son ensemble lorsque l'équipe victorieuse applaudit les fans à la fin d'un match. »

Two rowing eights on the River Ouse, sparkling in the sunshine, with Ely Cathedral in the background.
Magnifique photo prise par Marc lors de l'entraînement du Cambridge University Boat Club sur la rivière Great Ouse, avec la cathédrale d'Ely en arrière-plan. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 16-35mm f/2.8L II USM à 1/1250 s, f/8 et ISO400. © Marc Aspland / Times Newspapers Ltd
Jockey Nina Carberry flies off her horse as it falls at a fence in the Grand National.

Tom Jenkins : l'histoire d'une photographie primé

Le photographe sportif Tom Jenkins évoque sa photo récompensée par le prix World Press Photo, qu'il a prise lors du Grand National.

4. Trouver des points de vue inhabituels

Pour obtenir des images permettant de voir un évènement sous un angle unique, Marc s'appuie une autre technique : il utilise un appareil photo à distance placé dans un endroit inhabituel. Il peut par exemple placer un appareil derrière un but avec un objectif Canon EF 8-15mm f/4L Fisheye USM ou positionner l'appareil équipé d'un téléobjectif directement au-dessus d'un nageur sur le point de plonger dans un bassin avant une course.

« J'ai tendance à utiliser de plus en plus des appareils à distance », affirme Marc. « Pour donner un exemple récent, j'ai photographié un jour la première et la deuxième équipe de Cambridge pendant leur entraînement pour la Boat Race sur la rivière Ouse dans le Cambridgeshire. Je voulais que les deux équipes soient dans le cadre, mais je savais qu'avec un certain point de vue, il était possible d'intégrer dans le cadre la magnifique cathédrale d'Ely.

« J'ai donc placé mon Canon EOS-1D X Mark II sur un énorme monopied que je tenais alors que j'étais assis sur un bateau qui suivait les équipes. J'ai attendu le bon moment, j'ai pointé l'objectif vers le bas et j'ai utilisé ma télécommande au moment où la cathédrale d'Ely se dessinait à l'horizon. Le plus important était d'imaginer la photo dans ma tête, puis de réfléchir à la manière de l'obtenir avec l'équipement que j'avais sous la main. »

A multiple-exposure image of sprinter Darren Campbell from starting position to running in a natural landscape.
Marc a essayé plusieurs expositions pour capturer cette image de « l'incroyable histoire de Darren Campbell ». Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/1000 s, f/10 et ISO400. © Marc Aspland

5. Essayer des expositions multiples

Il est possible d'obtenir des photos de sport impressionnantes grâce à une série d'expositions en mode rafale, comme les 14 im./s que l'on peut obtenir avec le Canon EOS-1D X Mark II de Marc. Il les combinera ensuite en une seule image lors du post-traitement. Ce n'est pas une technique que Marc a souvent utilisé car elle devient beaucoup trop connue, mais elle permet de créer des images uniques qui capturent plusieurs moments figés dans le temps dans un même cadre.

Marc se rappelle : « j'ai récemment photographié l'ancien sprinter olympique Darren Campbell, qui se remettait d'une hémorragie cérébrale, au terrain de golf du Celtic Manor au Pays de Galles. Je voulais résumer sa vie en une seule photo (il avait commencé alors qu'il n'était qu'un gamin d'un quartier difficile de Manchester) et j'avais ma petite idée sur la photo.

« Nous sommes arrivés au 12e trou et je me suis allongé sur le gazon. Je lui ai demandé de se mettre en position de départ puis de courir devant moi. Je l'ai photographié en exposition multiple puis nous avons superposé chaque photo lors de l'étape de post-production. Là encore, je devais me mettre dans la peau du photojournaliste et me demander comment je pouvais résumer au mieux cette histoire. »

A huge crowd of spectators behind a golf course green; in the foreground, ripples spread in a still pool of water.
Le moment décisif de la Ryder Cup capturé depuis un point de vue totalement inattendu. Parfois, la photographie sportive se résume à se trouver au bon endroit au bon moment... mais cela nécessite de la patience et une compréhension du sport en question pour savoir où et quand ce moment aura lieu. Photo prise avec un Canon EOS-1D X Mark II équipé d'un objectif Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM à 1/1328 s, f/2.8 et ISO400. © Marc Aspland / Times Newspapers Ltd

6. Être patient

En plus de connaître de nombreuses techniques, Marc affirme qu'il sait aujourd'hui à quel point il est important de prendre son temps lorsqu'il faut les mettre en pratique. La vie des photographes est facilitée par la sophistication technique des appareils photo numériques de dernière génération. Ils permettent en effet de laisser libre cours à sa créativité, mais Marc estime qu'il est important de « prendre son temps » pour utiliser au mieux cette technologie.

« Les appareils photo numériques ont rendu la capture de l'instant tellement facile et immédiate ; les photographes sportifs savent que l'autofocus est d'une qualité incroyable et qu'ils vont obtenir une fréquence d'image fantastique », déclare Marc. « Les appareils photo sont tellement sophistiqués de nos jours qu'il est très facile de prendre les mêmes photos que tout le monde. Pour se démarquer en tant que photographe créatif, il faut donc travailler sans relâche.

La technologie d'aujourd'hui devrait vous faire prendre du recul, observer attentivement votre sujet et affiner le moment que vous recherchez. Vous devez penser à plusieurs choses en même temps : vous déplacer si la lumière a changé ou encore changer d'objectif ou d'exposition, car vous n'êtes pas satisfait de ce que vous avez sous les yeux. Selon moi, la photographie sportive consiste à pouvoir prendre des photos personnelles et être fidèle à soi-même et à son propre style photographique. Le but est de se démarquer et d'être unique. »

Rédigé par David Clark


L'équipement de Marc Aspland

L'équipement principal pour la photographie sportive

Sports photographer Marc Aspland holds a Canon camera and telephoto lens.

Appareil photo

Canon EOS-1D X Mark II

Grâce à son capteur CMOS plein format à haute sensibilité de 20,2 millions de pixels, à son système autofocus Dual Pixel étendu à 61 collimateurs et à sa fonction d'enregistrement vidéo 4K, le Canon EOS-1D X Mark II offre des performances de pointe. « Il s'agit très certainement du meilleur appareil photo que j'ai eu au cours de ma carrière », déclare Marc.

Objectifs

Canon EF 400mm f/2.8L IS II USM

Super téléobjectif ultra-hautes performances de série L doté d'un stabilisateur d'image 4 vitesses et de 3 modes. Marc déclare : « il s'agit de mon objectif de prédilection pour la photographie sportive. Il est tellement précis et il m'offre tellement d'occasions de capturer les images que j'ai en tête ».

Canon EF 24-70mm f/2.8L II USM

Zoom standard de qualité professionnelle offrant une qualité d'image exceptionnelle et une ouverture rapide de f/2,8 sur toute la plage focale. « J'ai ajouté cet objectif à mon équipement ; il m'offre une perspective différente », affirme Marc. « Il est tellement bien, j'aurais aimé l'avoir plus tôt. »

Articles liés

Tout afficher

Recevez la newsletter

Cliquez ici pour recevoir des histoires sources d'inspiration et des articles passionnants de Canon Europe Pro

Inscrivez-vous maintenant